Vous êtes ici

Back to top

Ibrahim Boubacar Keïta (IBK)

Mali : les proches d'IBK libérés par la junte

Arrêtées en même temps que l'ex-président malien, plusieurs personnalités, dont l'ancien Premier ministre, ont recouvré leur liberté après deux mois de détention.

 

Les militaires qui ont pris le pouvoir le 18 août au Mali avant de s'engager dans une transition censée ramener les civils au pouvoir ont annoncé mercredi la libération des 12 personnalités civiles et militaires arrêtées lors de leur coup d'État et détenus dans le camp militaire de Kati.

Français

Ghana : Alpha Condé reçoit Assimi Goita, chef de la junte malienne

Le président guinéen Alpha Condé qui a quitté Conakry hier dans l’après-midi pour un sommet extraordinaire de la Cedeao sur la situation au Mali a reçu mardi Assimi Goita, chef de la junte à Accra.

« J’ai reçu ce matin le colonel Assimi Goïta, président du CNSP. La stabilité du Mali, (où nos soldats sous mandat onusien combattent les djihadistes), est une nécessité pour la sécurité de la sous-région. Sommet CEDÉAO », écrit Alpha Condé sur sa page Facebook.

Français

Mali : l’opposition dénonce une " volonté d'accaparement et de confiscation du pouvoir au profit du CNSP "

L’opposition politique au Mali regroupée au sein de la coalition M5-RFP qui a mené les manifestations anti-gouvernementales jusqu’à la mutinerie ayant conduit à la chute de l’ex-président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), a rejeté la charte de la transition présentée par la junte militaire au pouvoir dans le pays.

Français

Crise malienne: la junte s'engage à une transition de 18 mois

La junte malienne, sous pression pour dévoiler son plan de restauration d'un pouvoir civil, s'est engagée samedi à une transition dans un délai de 18 mois.

Un groupe de colonels a renversé le 18 août le président Ibrahim Boubacar Keïta, au pouvoir depuis 2013 et affaibli par des mois de contestation face à la grave crise sécuritaire, économique et institutionnelle traversée par le pays, mais aussi la corruption reprochée à toute la classe politique.

Français

La Cédéao s'est engagée pour un retour de l'ex-président IBK en cas de besoin de la justice

Les Etats ouest-africains se sont engagés à faire revenir au Mali son ex-président Ibrahim Boubacar Keïta, parti samedi se soigner aux Emirats arabes unis, si la justice a besoin de lui, a-t-on appris dimanche auprès de la junte qui l'a renversé et de l'organisation régionale.

Les 15 Etats de la Cédéao ont "pris des engagements écrits pour que IBK (surnom de l'ex-président) se présente si la justice a besoin de lui", a affirmé dimanche à l'AFP une source proche de la junte qui l'a renversé le 18 août.

Français

Mali: Ibrahim Boubacar Keïta autorisé à se soigner à l'étranger pendant 3 mois maximum

«Il a été convenu (...) de permettre l'évacuation sanitaire de M. Ibrahim Boubacar Keïta pour des raisons humanitaires pour une durée maximum d'un mois», déclare le Comité national de salut publique (CNSP), mis en place par les putschistes, dans un communiqué dimanche.

Français

Pages

S'abonner à RSS - Ibrahim Boubacar Keïta (IBK)