Vous êtes ici

Back to top

Coup d'état

Retour au calme en Guinée-Bissau après des heures d'incertitudes

"Je vais bien Alhamdoulillah, la situation est sous contrôle gouvernemental. Je remercie la population de Guinée-Bissau et toutes les personnes au-delà de notre pays qui se sont inquiétées pour mon gouvernement et moi. Vive la République et que Dieu veille sur la Guinée-Bissau : ce sont les premiers mots laissés par le compte Twitter du président Umaro Sissoco Embalo, un peu vers 20 h ce mardi, juste après un retour au calme."

Français

Burkina : une délégation ministérielle de la Cédéao en visite à Ouagadougou

Après une délégation de chefs d’état-major, la Cédéao dépêche ce lundi une mission ministérielle à Ouagadougou, une semaine après le putsch qui a renversé Roch Marc Christian Kaboré. Une mission qui prépare le prochain sommet de l’organisation sous-régionale prévu jeudi à Accra.

Français

La Cedeao "déterminée" à faire échouer les coups d'Etat militaires

La CEDEAO est "déterminée" à faire en sorte que les coups d'Etat militaires soient un échec, a déclaré le ministre des affaires étrangères du Niger Hassoumi Massoudou à Paris, jeudi.

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian accueille son homologue nigérien, Hassoumi Massoudou, à Paris après le report d'une réunion entre l'UE et les pays du G5 Sahel en raison du coup d'État au Burkina Faso.

Français

Burkina Faso : de 1960 à 2022, une histoire jalonnée de coups d'Etat

Le coup d'Etat militaire au Burkina Faso vient ponctuer des mois de dégradation des relations entre l'ancien président Roch Marc Christian Kaboré et son armée, dans un pays où population et militaires étaient excédés par l'impuissance de l'Etat face aux attaques djihadistes meurtrières. Voici un rappel des coups d'Etat qui ont marqué le pays depuis son indépendance en 1960.

Français

Burkina Faso : un coup d'État si prévisible !

Ce n’était ni un “mouvement d’humeur” ni une simple mutinerie, contrairement à ce qu’ont assuré les autorités du Burkina Faso. Mais un coup d’État sur fond d’insécurité endémique et de tensions entre le président Kaboré et l’armée.

Et pour Le Pays, c’est toute la stabilité institutionnelle de l’Afrique de l’Ouest qui doit être repensée.

Français

La Cedeao ne croit pas en la démission de Kabore

Au lendemain de la prise du pouvoir Burkinabé par la Junte, La Cedeao a produit un communiqué de condamnation :

La CEDEAO note que, malgré les appels de la Communauté régionale et internationale au calme et au respect de la légalité constitutionnelle, la situation au Burkina Faso est caractérisée par un coup d’Etat militaire ce lundi 24 janvier 2022, suite à la démission du Président Roch Marc 
Christian Kaboré, obtenue sous la menace, l’intimidation et la pression des militaires après 
deux jours de mutinerie.

Français

Pages

S'abonner à RSS - Coup d'état