Vous êtes ici

Back to top

APRNEWS: Mohammed VI dans la détresse après le coup d’État contre Ali Bongo

APRNEWS- Mohammed VI dans la détresse après le coup d’État contre Ali Bongo
Jeudi, 31 août 2023

APRNEWS: Mohammed VI dans la détresse après le coup d’État contre Ali Bongo

APRNEWS- Le Maroc vit très mal le coup d’État contre le Président du Gabon, Ali Bongo. Ce, en raison des relations fraternelles qui lient le roi Mohammed VI au Président Ali Bongo.

APRNEWS -S’il y a une personne étrangère au Gabon qui a très mal vécu le putsch perpétré par les militaires, c’est bien le roi Mohammed VI.

Le souverain marocain, qui fréquente Ali Bongo, depuis sa jeunesse, partage certainement l’amertume de celui qu’il considère comme un frère.

D’ailleurs, tout récemment, le désormais ex-Président gabonais a rappelé cette relation fraternelle qui le lie au dirigeant marocain.

Ali Bongo se souvient des actions du roi

A l’occasion du 55ème anniversaire de la création du PDG (Parti démocratique gabonais), célébré dimanche 2 avril à Libreville, Ali Bongo rappelait les précieux et combien vitaux gestes du roi marocains.

« Je me souviens comment cela s’est passé.

Nous sommes arrivés au Maroc, j’ai passé là-bas quelques jours d’abord, pour essayer de me retrouver. Le roi, mon frère, notre frère, notre frère.

Le roi a tout fait pour moi », avait révélé Ali Bongo.

Des relations connues de tous. D’ailleurs, c’est au Gabon que le roi du Maroc a passé ses dernières grandes vacances. Plus de trois mois au Gabon, de janvier à mars dernier.

Il aura fallu attendre la célébration de l’Aïd el-Fitr pour que Mohammed VI retourne au Maroc.

Trois longs mois passés aux côtés de son ami et frère Ali Bongo. Ce fils d’Omar Bongo sur qui le souverain a veillé comme la prunelle de ses yeux.

« J’ai pu bénéficier de tous les soins »

Flash-back : Nous sommes le 24 octobre 2018. Ali Bongo est victime d’un accident vasculaire cérébral, alors qu’il se trouvait en Arabie Saoudite. Interné sur place, le dirigeant gabonais allait mal et risquait de perdre sa motricité.

Inquiet, le roi du Maroc exige son évacuation au Maroc.

Ali Bongo Ondimba est arrivé au Maroc un 28 novembre 2018, dans un piteux état. Le dirigeant venait de boucler plus d’un mois en Arabie Saoudite.

Sur place, Ali Bongo est pris en charge à l’hôpital militaire de Rabat. Une équipe médicale spécialisée est mise à la disposition de Bongo fils.

Entre traitements et rééducation, Ali Bongo parvient à retrouver une certaine motricité.

« J’ai pu bénéficier de tous les soins pour petit à petit reprendre », avait témoigné le dirigeant ce fameux 2 avril, devant un public en larmes. Ali Bongo avait quitté Rabat, le 23 mars 2019, debout sur deux jambes.

« Profondeur des relations entre le Maroc et le Gabon »

Mohammed VI avait fait l’essentiel. Même durant le séjour marocain d’Ali Bongo, le roi marocain s’était rendu au Gabon, pour gérer, les arrières de son frère.

Un frère chez qui il a passé ses dernières vacances. Leur dernier échange connu de tous remonte au 17 août dernier, il y a tout juste deux semaines.

C’était à l’occasion de la fête nationale du Gabon. Le roi Mohammed VI adressait ses « sincères félicitations au président Ali Bongo Ondimba ».

Dans ce message, le souverain marocain a souhaité santé, bonheur et prospérité pour le Président gabonais et tout le peuple du Gabon.

Le 23ème souverain alaouite a également souligné la force et la profondeur des relations entre le Maroc et le Gabon. Non sans évoquer « les liens solides de fraternité et d’estime mutuelle » qui unissent les deux pays.

Mohammed VI dans la tourmente

Mettant l’accent sur l’importance du partenariat stratégique entre les deux nations, le roi avait salué son caractère exemplaire.

Dans son adresse, Mohammed VI réaffirmait également la volonté ferme du Maroc de travailler main dans la main avec le Gabon. Ce, dit-il, « pour renforcer leur coopération bénéfique, non seulement pour les deux pays, mais aussi pour le continent africain dans son ensemble ».

Moins de deux semaines plus tard, c’est la détresse chez son frère.

Un coup d’État contre Ali Bongo est annoncé ce mercredi 30 août 2023.

La vidéo de son frère appelant au secours a certainement plongé le roi dans une tourmente indescriptible.

A des milliers de kilomètres, le souverain ne peut rien faire pour son frère. A part, suivre « de près l’évolution de la situation en République gabonaise ».

Mohammed VI a insisté sur « l’importance de préserver la stabilité » au Gabon.

APRNEWS avec A Diallo