Vous êtes ici

Back to top

Terroristes

Mozambique: la prise de Palma par l’État islamique aggrave la situation humanitaire

Le groupe État Islamique a revendiqué ce lundi 29 mars les attaques menées depuis près d’une semaine sur Palma, ville portuaire située au nord du Mozambique à la frontière avec la Tanzanie. La prise de Palma aggrave un peu plus la situation humanitaire de la région, alors que des milliers de personnes, locaux et travailleurs internationaux, ont dû fuir.

Français

Qui sont ces bandits qui enlèvent les gens et terrorisent dans le Nord du Nigeria?

Dans le Nord-Ouest du Nigeria, 279 adolescentes ont été libérées le 2 mars, après quatre jours de captivité, suite à leur rapt par des hommes armés qui avaient attaqué leur école à Jangebe dans l'Etat de Zamfara. Qui sont ces bandits qui multiplient les enlèvements et sèment la terreur dans le pays?

L'attaque du pensionnat de Jangebe, dans l'Etat de Zamfara et le rapt des écolières n'était que le dernier en date d’une vague d’enlèvements dans le nord du pays.

Français

Macky Sall : "Le vaccin chinois est le premier qui était disponible"

Le Sénégal a commencé sa campagne de vaccination contre le Covid-19 avec le vaccin chinois, "le premier disponible que nous avons eu, tout simplement", explique le président Macky Sall. Mais ce n'est pas le seul problème auquel ce pays d'Afrique de l'Ouest doit faire face. En effet, la lutte contre le terrorisme reste l'une des priorités du gouvernement sénégalais, Macky Sall se disant "défavorable à la discussion avec les terroristes".

Français

Guinée : lutte contre le terrorisme, Alpha Condé plaide pour une force conjointe

Le président guinéen Alpha Condé a plaidé vendredi, à l'occasion d'une concertation avec le vice-président de transition malien Assimi Goïta, pour la création d'une force armée conjointe afin de lutter efficacement contre les terroristes et les djihadistes qui opèrent dans plusieurs pays africains, dont le Mali.

Guinée : lutte contre le terrorisme, Alpha Condé plaide pour une force  conjointe

Français

La Ldna «ne regrette pas la mort» des militaires français tués au Mali

Après la mort de deux soldats français au Mali le 2 janvier, la Ligue de défense noire africaine a dit ne pas regretter la mort de militaires «qui n’auraient pas dû protéger au Mali les intérêts économiques de la bourgeoisie criminelle française».
Le 3 janvier 2021, la Ligue de défense noire africaine (LDNA) a tenu sur Twitter des propos controversés sur la mort, la veille, du sergent Yvonne Huynh et du brigadier Loïc Risser dans une attaque.

Français

Pages

S'abonner à RSS - Terroristes