Vous êtes ici

Back to top

Soldats

Dix soldats nigérians tués dans des affrontements avec des jihadistes

Dix soldats nigérians ont été tués et un autre a été pris en otage lors d'affrontements avec des jihadistes dans l'Etat de Borno (nord-est), a-t-on appris de sources sécuritaires.

 

Les affrontements ont éclaté lundi lorsqu'un groupe de soldats a attaqué un camp de combattants du groupe Etat islamique en Afrique de l'Ouest (ISWAP, une scission de Boko Haram), dans le village d'Alagarno, dans le district de Damboa.

Français

Hommage aux Burkinabè morts pour la France en 14-18 et 39-45

Ils sont morts par milliers pour la France mais “qui aujourd’hui se souvient de leurs noms, de leurs visages ?”

 

La loi française n°2012-273 du 28 février 2012 dispose en son Article 1 que « le 11 novembre, jour anniversaire de l’armistice de 1918 et de commémoration annuelle de la victoire et de la Paix, il est rendu hommage à tous les morts pour la France. Cet hommage ne se substitue pas aux autres journées de commémoration nationales ».

Français

Des familles inconsolables à la cérémonie d’hommage aux militaires tués à Kafolo

Les familles des 14 soldats tombés au champ d’honneur à Kafolo étaient inconsolables, jeudi, à la cérémonie d’hommage rendu par le Chef suprême des Armées, Alassane Ouattara, au nom de la nation ivoirienne patrie ivoirienne, a constaté l’AIP à la place d’armes « Général de Corps d’Armée Ouattara Thomas d’Acquin » au camp Galliéni à Abidjan.

Français

Burkina: Attaques djihadistes, 1650 civils et militaires tués en cinq ans

Dans le même temps, les forces de sécurité burkinabè sont accusées de la mort de 588 civils. «Entre avril 2015 et mai 2020, les groupes terroristes ont mené au moins 580 attaques ciblant surtout l'armée, des commissariats de police, des milices avec lesquelles l'Etat coopère, des écoles, des mairies.

Français

Mali : Deux Casques bleus tués dans une attaque

Alors que le convoi effectuait la liaison Tessalit-Gao, des individus armés non identifiés ont attaqué samedi vers 19h GMT le convoi logistique qui était à l’arrêt, et tué deux soldats de la paix. Les Casques bleus de la MINUSMA ont riposté avec fermeté et mis en fuite les assaillants. 

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU au Mali et chef de la Minusma, Mahamat Saleh Annadif, a condamné cette « attaque meurtrière ».

Français

Pages

S'abonner à RSS - Soldats