Vous êtes ici

Back to top

Mauritanie

Mauritanie: Mohamed Ould Abdel Aziz obligé de pointer à la police trois fois par semaine

L'ex-président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, inculpé jeudi pour corruption et placé sous contrôle judiciaire, devra désormais se présenter à la police trois fois par semaine et demander l'autorisation du juge pour quitter Nouakchott, a-t-on appris vendredi de sources judiciaires.

Français

Mauritanie : le chantier inachevé de l’unité

Ce 28 novembre 2020, la Mauritanie célèbre les 60 ans de son indépendance. L’anniversaire d’un projet ambitieux, tant il y avait à bâtir en 1960 pour faire exister le jeune État. Soixante ans plus tard, un long chemin a été parcouru mais certains chantiers restent inachevés, comme celui de l’unité et de la cohésion sociale. Un dossier qui s’est imposé lors de la dernière campagne présidentielle et pour lequel certaines voix appellent le chef de l’Etat, Mohamed Ould Ghazouani, à poser de nouveaux gestes.

Français

Mauritanie : le gouvernement 'indigné' par les attaques contre l'islam et son prophète

Le gouvernement mauritanien s'est dit «indigné» par les attaques contre l'islam «sous le fallacieux prétexte de la liberté de la presse», tout en «dénonçant» tout acte de «terreur» au nom de la religion, après la défense par le président français Emmanuel Macron de la liberté de caricaturer le prophète Mahomet.

Français

Mauritanie : la BAD accorde 2,1 millions de $ au Programme ADRiFi

La Banque accorde cette aide financière dans le cadre de son programme de financement des risques de catastrophe en Afrique (ADRiFi) Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement a approuvé l’octroi d’un don de 2,1 millions de dollars américains, destiné à renforcer la résilience de la Mauritanie face aux chocs climatiques et à l’insécurité alimentaire.

Français

Mauritanie : l'ex président Abdel Aziz entendu par la Sûreté nationale

C'est une première dans l'histoire récente de la Mauritanie indépendante.

Un ancien président convoqué par la justice pour s'expliquer sur sa gestion des affaires de l'Etat. Tout a commencé lundi à 16 h quand des éléments de la police sont arrivés au domicile de l'ex président pour lui notifier une convocation de la direction générale de la Sûreté nationale fixée à 17h30.

Français

Pages

S'abonner à RSS - Mauritanie