Vous êtes ici

Back to top

Iran

Iran : l'arrestation de l'ambassadeur britannique suscite des tensions

Situation tendue entre Londres et Téhéran. L'Iran a admis dimanche 12 janvier avoir brièvement détenu l'ambassadeur britannique Rob Macaire "en tant qu'étranger inconnu lors d'un rassemblement illégal", a déclaré Abbas Araghchi, ministre iranien des Affaires étrangères. Ce dernier a ajouté que le diplomate avait été libéré 15 minutes après avoir été identifié par téléphone. Après sa brève arrestation, l'ambassadeur britannique à Téhéran a été appelé dimanche au ministère iranien des Affaires étrangères. "Je n'ai pas participé à une manifestation (...).

Français

Iran: Téhéran pourrait accéder à l'arme nucléaire d'ici peu

Le ministre français des Affaires étrangères a évoqué vendredi 10 janvier le programme nucléaire iranien. Interrogé sur RTL, Jean-Yves Le Drian a déclaré que l'Iran pourrait avoir accès aux armes nucléaires dans un an ou deux s'il continuait à "démêler" l'Accord de Vienne sur son programme nucléaire de 2015. Aujourd'hui, les Iraniens "ne sont pas en mesure de l'avoir, mais s'ils continuent à dissoudre l'Accord de Vienne, ils pourraient accéder à l'arme nucléaire dans un délai relativement court, entre un et deux ans, ce qui n'est pas une option. "at-il dit.

Français

Iran : 170 morts dans le crash du Boeing ukrainien

Environ 170 personnes ont été tuées dans l'écrasement d'un Boeing 737 d'Ukraine International Airlines qui s'est écrasé en Iran peu après le décollage de Téhéran à Kiev mercredi, ont rapporté les médias iraniens. "Tous les passagers et l'équipage du Boeing 737 sont" morts "", a confirmé le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Un haut responsable de la diplomatie ukrainienne, Vassyl Kyrylytch, a donné le même signal à l'AFP et déclaré que "selon les chiffres préliminaires, 168 personnes étaient à bord" de ce vol, qui devait relier la capitale iranienne à Kiev.

Français

Irak : l'Iran riposte à coups de missiles

L'Iran avait menacé les États-Unis de représailles à propos du meurtre du général iranien Qassem Soleimani. Cinq jours plus tard, Téhéran a lancé plus d'une douzaine de missiles balistiques contre l'armée américaine et les forces de la coalition irakienne, a déclaré le 7 janvier le département américain de la Défense, affirmant qu'il était certain que les coups de feu avaient été tirés depuis le territoire iranien.

Français

Iran : la fille du général Qassem Soleimani multiplie les appels à la vengeance

"Fou de Trump, ne crois pas que tout est fini avec le martyre de mon père !" C’est en ces termes que Zeinab Soleimani, la fille du général Qassem Soleimani, le plus influent stratège militaire iranien tué le 3 janvier par une frappe de drone américain en Irak, s’en est prise lundi 6 janvier au commanditaire, le président américain.

Français

Etats Unis : Trump menace très sévèrement les Iraniens

Les États-Unis ont sélectionné 52 sites en Iran et les attaqueront si la République islamique attaque les intérêts américains. Téhéran dit que le courage de Trump pour faire respecter ses menaces est mis en doute. Le président Donald Trump a déclaré dimanche 5 janvier que les États-Unis frapperaient l'Iran plus dur que jamais s'ils procédaient à des représailles contre l'attaque lors d'une frappe américaine du général iranien Qassem Soleimani.

Français

Iran : « Si les USA nous attaquent, il ne restera qu’une demi-heure de vie à Israël »

Alors que l'Iran a annoncé hier qu'il venait de dépasser le plafond autorisé par l'accord nucléaire de Vienne, signé en 2015, concernant ses réserves d'uranium enrichi, Téhéran a mis la pression sur les épaules américaines. En effet, selon une récente sortie d'un haut responsable iranien, l'État d'Israël sera directement visé si les Américains commencent à frapper l'Iran. Alors que Trump a déclaré qu'il avait annulé une frappe aérienne en Iran à peine 10 minutes avant qu'elle ne se produise, l'Iran poursuit ses provocations.

Français

Iran: Restrictions de Internet dans des provinces

Les autorités iraniennes restreignent l'accès à Internet Les autorités iraniennes ont restreint l'accès à Internet mobile dans plusieurs provinces, a annoncé mercredi l'agence de presse semi-officielle ILNA. L'Etat a répondu aux nouveaux appels à la protestation qui ont circulé sur les réseaux sociaux jeudi. Des médias contrôlés par l'État ont également signalé la découverte d'un magasin tampon à Ispahan, dans le centre du pays, qui contient 126 armes à feu, principalement fabriquées aux États-Unis et achetées illégalement à l'étranger.

Français

Pages

S'abonner à RSS - Iran