Vous êtes ici

Back to top

France

Désormais «incontournable» dans la lutte antiterroriste, le Président togolais reçu à l'Élysée

Le Président togolais Faure Gnassingbé est reçu ce 9 avril par Emmanuel Macron. Une visite inédite, à laquelle Paris aurait été longtemps réticent mais qui aurait été favorisée aujourd'hui par l'engagement du Togo contre le terrorisme. Sauf que le pragmatisme français agace les opposants togolais.

Français

Togo : À Paris, comment Faure va tenter de convaincre Macron de négocier au Sahel

La situation au Sahel devrait monopoliser les discussions du déjeuner organisé, le 9 avril, entre Emmanuel Macron et Faure Gnassingbé, à l’Elysée. Légitime sur cette question, le Togo a été chargé par ses pairs de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) du suivi de la feuille de route de la transition malienne arrêtée après la chute du président Ibrahim Boubacar Keita, en août 2020.

Français

Nuit de gel catastrophique pour les arboriculteurs de la vallée du Rhône

"C'est la catastrophe!": les arboriculteurs de la vallée du Rhône n'ont pu lutter face aux fortes gelées qui ont touché leurs vergers dans la nuit de mercredi à jeudi, avec des pertes considérables à la clef.

Les dégâts sont encore difficiles à chiffrer, mais les premières remontées de terrain laissent craindre le pire. Plus encore pour les arboriculteurs, dont les productions étaient plus avancées, que pour les vignerons.

Français

Ces 4 patrons qui n’ont pas fait de grandes écoles

Parmi les patrons du CAC 40, 88% sortent des grandes écoles. Selon une étude de la CGE de 2017, les trois-quarts des entrepreneurs sont diplômés de ces mêmes établissements. Sans ces tampons, difficile d’intégrer les élites économiques et pourtant, certains se sont fait une place au sommet sans passer par Polytechnique ou HEC.

Taïg Khris, 44 ans, fondateur de OnOff : un autodidacte qui n’est pas -du tout- allé à l’école

Français

France : il blesse trois policiers après avoir refusé de porter son masque

Un Malien de 21 ans n’a pas voulu porter de masque à bord d’un bus du Val-d’Oise et a menacé le chauffeur. Arrivés sur place, trois policiers ont été blessés pendant l’interpellation, l’un finissant mordu jusqu’au sang, indique Actu17. Il leur a été attribué de cinq à 15 jours d’ITT.

Français

Pages

S'abonner à RSS - France