Vous êtes ici

Back to top

Algérie

Algérie: composition gouvernementale du nouveau régime

C'est le porte-parole de la présidence qui a participé à l'exercice. Une première, puisque la composition du gouvernement avait été annoncée précédemment dans un communiqué de presse officiel. En revanche, moins d'innovation chez les propriétaires des principaux portefeuilles; Beaucoup occupaient déjà des postes dans le gouvernement précédent. Pas de changement aux Affaires étrangères, portefeuille que Sabri Boukadoum conserve après avoir été Premier ministre pendant une courte période.

Français

Algérie : Les détenus du mouvement de contestation populaire toujours en détention

Les manifestants du Mouvement populaire restent en prison. Au cours des dernières heures, des prisonniers d'opinion détenus le 21 juin pour avoir porté l'emblème amazigh ont été libérés après avoir purgé leur peine. Une dizaine d'autres personnes ont été condamnées par le tribunal d'Alger. Y a-t-il une volonté de la part des autorités de travailler à un apaisement et donc de converger vers le dialogue annoncé par le chef de l'Etat, Abdelmadjid Tebboune? "Nous n'avons vu aucune plainte des autorités. Les premiers prisonniers libérés ont purgé leur peine.

Français

Algérie : Malgré le décès du général Gaid Salah, les étudiants manifestent

Les étudiants ont poursuivi leur 44e manifestation hebdomadaire malgré le deuil national de trois jours pour la mort subite du chef de la défense. Malgré la désapprobation de certains spectateurs sur les trottoirs qui ont trouvé "honteux" de ne pas respecter ce "chagrin", a déclaré un journaliste de l'AFP. En revanche, aucun slogan ni signe ne vise directement le défunt, mais il s'agit généralement d'une conspiration depuis plusieurs mois lors des manifestations de "Hirak", le puissant mouvement de protestation qui agite l'Algérie depuis le 22 février.

Français

Algérie : Conversation entre Macron et Tebboune

Tebboune, 74 ans, élu après les résultats officiels du premier tour et ayant recueilli 58,13% des suffrages lors d'un scrutin largement rejeté par les électeurs et rejeté par la rue, était à Alger mardi, 48 heures après son entrée. a conspiré jeudi et a pris ses fonctions avec une grande manifestation d'étudiants de "Hirak", le mouvement de protestation né le 22 février. Dans un communiqué cité par l'agence de presse officielle algérienne APS, la présidence algérienne a annoncé que M. Macron avait adressé ses "chaleureuses félicitations" à M.

Français

Algérie : Le roi du Maroc espère un réchauffement des relations

Quelques jours après le verdict de l’élection présidentielle déjà contestée  en Algérie par les manifestants, le monarque du Maroc s’est adressé au nouveau président. Par un court message, Mohamed VI, a, dans un premier temps, félicité Abdelmadjid Tebboune. Il a par la suite invité le tout nouvel homme fort d’Alger à relancer les relations bilatérales entre les deux pays. Depuis plusieurs décennies en effet, l’Algérie et le Maroc entretiennent des relations plutôt assez conflictuelles.

Français

Algérie : L'ex-premier ministre Tebboune élu au premier tour

M. Tebboune a “recueilli (…) 58,15% des suffrages”, a indiqué le président de l’Anie Mohamed Charfi lors d’une cérémonie officielle, au lendemain d’un scrutin marqué par une abstention record et qui s’est déroulé dans un contexte de contestation massive et inédite du régime au pouvoir depuis l’indépendance en 1962. “Je voudrais féliciter le candidat vainqueur”, a déclaré M.

Français

Algérie : Le frère de Bouteflika "silencieux"

Saïd Bouteflika, le frère de l’ancien président algérien Abdelaziz Bouteflika, est resté muet face aux questions du juge ce samedi, pourtant étant témoin dans un procès pour corruption.

Ajouté à sa condamnation à 15 ans de prison en Septembre pour complot contre l’autorité de l’Etat, il est vu comme étant le cerveau du système « Bouteflika », suite à l’accident cérébral qu’a subi son frère en 2013.

Français

Algérie : grand exportateur de gaz, le pays risque d’en devenir un importateur net en 2030

APRnews - L’Algérie risque de devenir un importateur net de gaz dans les 10 prochaines années, car sa demande domestique ne cesse de grimper, ce qui pourrait, à terme, éroder les exportations. La consommation domestique augmente ainsi plus vite que la production. Cette remarque a été faite par Mustapha Hanafi, responsable du pôle hydrocarbures au ministère de l’Energie.

Français

Pages

S'abonner à RSS - Algérie