Vous êtes ici

Back to top

Gilbert Diendéré

Burkina: «Compaoré était impliqué dans le putsch»

APRnews - Au Burkina, les putschistes de septembre 2015 ont été condamnés à des peines allant de dix à trente ans de prison. Mais, pour Guy Hervé Kam, avocat des parties civiles, l'ex-président Blaise Compaoré, qui vit en exil à Abidjan, a sa part de responsabilité.

Rfi: Guy Hervé Kam, après le verdict, vous êtes déçu ou satisfait ?

Français

Burkina Faso : Le général Dienderé confronté aux enregistrements téléphoniques

APRNEWS- Au Burkina Faso, reprise du procès sur le putsch manqué de 2015 devant le tribunal militaire de Ouagadougou. Après le général Djibrill Bassolé, c’est au tour du général Gilbert Diendéré de faire face aux enregistrements de conversations téléphoniques. Environ 200 fichiers contenant les conversations de l’ex-chef d’état-major, en particulier de Blaise Compaoré, seront diffusés dans la salle d’audience.

Français

Burkina : « Je demande pardon à toutes les victimes » Général Diendéré

APRNEWS- L’audience a repris ce mardi 4 décembre 2018 avec la parole aux avocats du Général Gilbert Diendéré. Ceux-ci ont brandi une pièce à décharge annexée au dossier putsch qui a tendance plutôt à charger la hiérarchie militaire. À la fin des observations de ses Conseils, le mis en cause a fait une « déclaration de pardon » adressée particulièrement aux familles des victimes.

Français

Burkina : Diendéré nie toute participation au putsch de septembre 2015

APRNEWS- Le général Gilbert Diendéré, présumé cerveau du coup d’Etat de septembre 2015 au Burkina Faso, a nié avoir planifié et exécuté ledit putsch, lors de son audition ce lundi à la barre du Tribunal militaire de Ouagadougou.

«Je n’ai ni planifié, ni organisé, ni exécuté ce que les gens appellent coup d’État», a déclaré Gilbert Diendéré cité par Lefaso.net visité à APA.

Français

Burkina : Le putsch manqué a été financé par « des amis en Côte d’Ivoire », affirme un putschiste

APRNEWS- Mis en cause pour son implication présumée dans le coup d’État manqué de septembre 2015, Léonce Koné, l’un des poids lourds du CDP, l’ancien parti au pouvoir, a affirmé à la barre que de l’argent « collecté auprès d'amis en Côte d'Ivoire et dans la sous-région » a été envoyé aux putschistes.

En septembre 2015, Léonce Koné, deuxième vice-président du Conseil national de la démocratie (CND, l’ex-parti au pouvoir) avait explicitement apporté son soutien aux putschistes.

Français

Burkina Faso: Des militaires putschistes ont reçu de l'argent

APRNEWS- Selon l’expertise des téléphones portables du major Eloi Badiel, la plupart des sous-officiers ayant participé à l'enlèvement et la séquestration des autorités de la transition ont reçu de l'argent. Les avocats de la défense contestent le rapport d’expertise et exigent la présentation de l'ordonnance de prestation de serment d'un des experts.

Français

Pages

S'abonner à RSS - Gilbert Diendéré