Vous êtes ici

Back to top

G5 Sahel

Mali : L'Etat islamique désigné ennemi numéro 1 au Sahel

Depuis le début du conflit, des groupes basés au Mali et regroupés sous la bannière d’Al Qaïda constituaient la figure de proue du jihadisme sahélien. Mais désormais, l’“ennemi prioritaire”, c’est l’EI, a assuré le président français Emmanuel Macron.

“La priorité, c’est l’Etat islamique du Grand Sahara” (EIGS), a-t-il déclaré devant ses alliés sahéliens rassemblés en sommet à Pau (sud-ouest de la France). 

Français

France : 220 soldats supplémentaires pour renforcer la force Barkhane

Le président français Emmanuel Macron a annoncé lundi que 220 soldats supplémentaires seraient déployés au Sahel pour renforcer la force française Barkhane, qui lutte contre les djihadistes de la région. "J'ai décidé d'utiliser des capacités de combat supplémentaires, 220 soldats vont renforcer les troupes de Barkhane (qui comptent déjà 4500 hommes)", a indiqué le président français après un sommet avec les présidents des pays du G5 Sahel à Pau (sud-ouest de la France).

Français

Mali : Sommet du G5 Sahel, dimanche

“Hier notre voisin le Niger enterrait 71 de ses soldats tombés sous les balles de ceux qui veulent installer le chaos.Notre solidarité ne fera pas défaut au Niger, demain avec mes frères du G5 Sahel, nous irons à Niamey et nous allons nous concerter”, a déclaré M. Keïta président du Mali . La présidence nigérienne a confirmé samedi à l’AFP la declaration du chef d'Etat malien en ces mots : "Une réunion des chefs d'Etat du G5 Sahel se tiendra dimanche à Niamey pour discuter des problèmes de sécurité dans l’espace” du G5 (Mali, Burkina Faso, Niger, Mauritanie et Tchad).

Français

Pages

S'abonner à RSS - G5 Sahel