Vous êtes ici

Back to top

G5 Sahel

G5 Sahel: «Les pays côtiers font feu de tout bois pour prévenir l'expansion de la menace jihadiste»

Un sommet du G5 Sahel a lieu ce vendredi 9 juillet en visioconférence. Mais la menace jihadiste s’étend depuis plusieurs années aux pays côtiers. Le Bénin a été touché en 2019. La Côte d’Ivoire, elle, a fait face à plusieurs attaques depuis un an, dont la dernière à la mi-juin, une attaque qui a provoqué la mort de trois soldats ivoiriens. Quelles sont les zones de ces pays qui sont touchées ? Les États font-ils le nécessaire pour lutter efficacement contre ces groupes ?

Français

Emmanuel Macron participera au sommet du G5 Sahel organisé ce vendredi 9 juillet

L'information a été confirmée à RFI, le prochain sommet du G5 Sahel aura lieu ce vendredi 9 juillet en visioconférence. Emmanuel Macron participera à la rencontre. Il aura à ses côtés le président nigérien Mohamed Bazoum, qui a été convié à l’Élysée. Le président français devrait profiter de ce sommet pour préciser le futur engagement français dans la région, un mois après l’annonce de la fin progressive de l’opération Barkhane.

Français

La discrète rencontre entre le président français Macron et son homologue tchadien Mahamat Déby

C’est la deuxième rencontre entre les deux hommes, la première à l’Élysée. Mahamat Idriss Déby est à Paris et il a été reçu ce lundi 5 juillet 2021 au matin par le président français Emmanuel Macron. Un entretien pour préparer le prochain sommet du G5 Sahel qui s’est fait en toute discrétion.

Français

Les États-Unis adressent un message de soutien fort à la France au Sahel

Le secrétaire d’État américain s’est entretenu avec son homologue français, Jean-Yves Le Drian, à Paris. La question de la lutte contre le terrorisme dans le Sahel a notamment été évoquée, alors que le président Emmanuel Macron a annoncé la transformation profonde de l’opération Barkhane au Mali. Un changement qui ne devrait pas remettre en cause le soutien des États-Unis dans la région.

Français

Tchad: les combats reprennent dans le Nord Kanem entre l'armée et les rebelles du Fact

Reprise des affrontements dans le Nord Kanem entre les rebelles du Front pour l'alternance et la concorde au Tchad (Fact) et l'armée qui a juré de les « anéantir » après la mort du président Idriss Déby. Face à face, une des colonnes rebelles qui avait trouvé refuge au Niger voisin contre des unités alors que l'armée tchadienne a envoyé de nombreux renforts depuis mardi 27 avril, que l'on pouvait voir dans la ville de Mao depuis deux jours.

Français

Pages

S'abonner à RSS - G5 Sahel