Vous êtes ici

Back to top

Banque centrale

Nouvelle coupure de 50000 FCFA : la BCEAO dément et apporte des clarifications

Depuis quelques jours, plusieurs infox circulent sur les réseaux sociaux faisant croire à la création d'un nouveau billet de 50.000 francs CFA. Dans un communiqué du 25 Avril, parvenu à notre rédaction, la banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) fait un démenti et des clarifications.

Français

Tiémoko Koné optimiste face à la résilience de l'espace UEMOA, impacté par le Covid-19

La crise sanitaire due à la pandémie du coronavirus a fortement et négativement impacté les économies des États membres de l'espace UEMOA. Entre état des lieux, bilan, réalisme et perspectives, le Gouverneur de la BCEAO, Tiemoko Koné garde l'espoir d'une reprise progressive de l'activité économique.

Résultat de recherche d'images pour "Tiémoko Koné"

Français

La Zambie techniquement en défaut de paiement de sa dette

La banque centrale a déclaré que le pays, qui a manqué mi-octobre une échéance de 33,7 millions d’euros, ne rembourserait plus aucun créancier.

 

Plongée dans un lourd déficit encore aggravé par la crise du Covid-19, la Zambie, en passe de devenir officiellement le premier pays africain en défaut depuis le début de la pandémie, a reconnu mercredi 18 novembre « une genèse de défaut de paiement ».

Français

Focus: Nouveau cadre de la politique monétaire de la BEAC

APRNEWS - Dans une quête de plus d’efficacité de sa politique monétaire, la BEAC a procédé à des réformes monétaires au début des années 1990. Ces mesures se sont traduites, entre autres, par l’institution du marché monétaire en 1994 comprenant deux niveaux en vue d’une régulation optimale de la liquidité bancaire, le compartiment interbancaire et le compartiment des interventions de la Banque Centrale.

Français

Mauritanie: La Banque centrale lance un ultimatum aux prestataires de transfert d'argent

APRNEWS- Les prestataires de transfert d'argent en Mauritanie disposent de quinze jours pour se régulariser vis-à-vis de la Banque centrale de Mauritanie, sous peine de se voir fermer leurs bureaux et sanctionner. C'est ce qu'a annoncé ce mardi l'institution financière expliquant qu'il s'agit d'une exigence d'une loi en vigueur dans le pays depuis plus de 12 ans !

Français
S'abonner à RSS - Banque centrale