Vous êtes ici

Back to top

#APRnews

Côte d’Ivoire : Un député décède à Abidjan

Attécoubé, une commune d’Abidjan (capitale économique de la Côte d’Ivoire), est en deuil. Bamba Adama, l’un de ses deux députés, est décédé dans la nuit du mardi 24 au mercredi 25 mars 2020, comme l’a appris Aprnews, de source proche.
L’information a été confirmée par le Conseil de la jeunesse de la commune qui a produit un communiqué pour saluer la mémoire du député et apporter son soutien à la famille éplorée.

Français

Etats Unis : Trump menace très sévèrement les Iraniens

Les États-Unis ont sélectionné 52 sites en Iran et les attaqueront si la République islamique attaque les intérêts américains. Téhéran dit que le courage de Trump pour faire respecter ses menaces est mis en doute. Le président Donald Trump a déclaré dimanche 5 janvier que les États-Unis frapperaient l'Iran plus dur que jamais s'ils procédaient à des représailles contre l'attaque lors d'une frappe américaine du général iranien Qassem Soleimani.

Français

Soudan : vingt-sept condamnations à mort pour le meurtre d'un manifestant

lundi 30 décembre, un tribunal soudanais prononce la peine capitale pour 27 membres des renseignements soudanais. Ils étaient jugés pour avoir torturé et tué un manifestant détenu lors des manifestations tenues début 2019 contre le président soudanais déchu Omar el-Béchir;les 27 personnes ont été condamnées à mort par pendaison, a indiqué le juge Sadok Albdelrahmane.

Français

Etats-Unis : Boeing,le départ de J. Michael Luttig

Suite à la démission de Denis Muilenburg,Boeing annonce que le poste de PDG sera assuré dès janvier 2020, par David Calhoun président du conseil d’administration de la société. On apprend également qu’un autre haut cadre de Boeing a l’intention de déposer de tablier. Il s’agit en effet, de J. Michael Luttig, conseiller spécial pour les litiges liés aux deux accidents du 737 Max. L’information a été donnée hier jeudi 26 décembre 2019 par l’avionneur, qui a précisé que le départ de J. Michael Luttig devrait avoir lieu fin 2019.

Français

Burkina Faso : Kemi Seba ne regrette pas ses propos

Kemi Seba est libre de ses mouvements. Arrêté au Burkina Faso pour « outrage au chef de l’Etat Roch Kaboré et d’autres chefs d’Etat étrangers », l’activiste franco-béninois a été condamné il y a quelques heures à deux mois de prison avec sursis plus 200 mille Franc CFA d’amende. Le panafricaniste a donc quitté libre le tribunal.

Français

Pages

S'abonner à RSS - #APRnews