Back to top

Niger : La Commission électorale rejetée par l'opposition

Mardi, 14 novembre, 2017
© Sercom APRnews Photo La Commission électorale rejetée par l'opposition

BBC- L'opposition nigérienne a rejeté samedi la nouvelle Commission électorale nationale indépendante (Céni) installée la semaine passée pour préparer la présidentielle de 2021.

"(Nous) rejetons la Céni permanente dans sa forme actuelle et récusons les membres qui la composent", ont écrit dans un communiqué commun, le Front pour la restauration de la démocratie et la défense de la république (FRDDR) et le Front des partis politiques non affiliés (FPNAD).

Selon ces deux coalitions politiques, la Céni a été "conçue de toutes pièces" en août dernier grâce à "une loi électorale non consensuelle" et son "installation est un non évènement".

Les signataires de ce communiqué ont boycotté la prestation de serment du nouveau président de la Céni, Me Issaka Souna.
Pour le secrétaire général du parti au pouvoir, le PNDS, Kalla Hankarao, l'opposition n'a pas l'intention d'aller aux élections.

Mohamed Bazoum , ministre de l'Intérieur en charge des questions électorales, a déclaré : "le jour où l'opposition se décidera à venir à la CENI, une cérémonie de prestation sera organisée", et d'ajouter que "le plus tôt possible serait le mieux".

Des élections présidentielles et législatives qui doivent avoir lieu en 2021 au Niger.

L'actuel président Mahamadou Issoufou élu en 2011 puis réélu en 2016 a réitéré son engagement de ne pas modifier la constitution qui devait lui permettre de briguer un troisième mandat en 2021 . 

Articles récents - Actualités