Back to top

Le Nigeria va vendre certaines raffineries

Mardi, 15 novembre, 2016
© Sercom APRnews Photo Le Nigeria, le plus grand producteur africain de pétrole, importe des produits pétroliers raffinés.

Le gouvernement nigérian annonce qu'il envisage de vendre ses raffineries non rentables.

Les dirigeants de ces usines du secteur pétrolier ont reçu la consigne de les mettre à la vente si elles n'arrivent pas à devenir rentables dans les délais indiqués par les autorités gouvernementales, rapporte un correspondant de la BBC.

La vente des raffineries entre dans le cadre de la réforme de l'industrie pétrolière.

Les raffineries du pays sont très improductives, selon les autorités du pays.

La nouvelle politique pétrolière du gouvernement propose de supprimer tous les services chargés de la réglementation de l'industrie pétrolière.

Ils seront remplacés par une agence gouvernementale, la Commission de réglementation du pétrole.

Le cadre institutionnel chargé de la réglementation du secteur pétrolier est jugé largement inefficace, selon un document officiel.

L'homme d'affaires nigérian, Aliko Dangote, la plus grande fortune du continent, a récemment exhorté les autorités de son pays à vendre une partie des raffineries.

Dans le passé, le Nigeria a eu à vendre des sociétés de télécommunications et d'électricité qui étaient jugées peu rentables.

L'économie de ce pays, le plus grand producteur africain de pétrole, est entrée en récession en août dernier, une première depuis plus de 10 ans.

Le Nigeria importe des produits pétroliers raffinés, malgré la production journalière d'environ deux millions de barils de pétrole brut.

Avec BBC

Articles récents - Oil and gaz