Vous êtes ici

Back to top

Raymonde Goudou Coffie

Raymonde Goudou Coffie

Ministre de la Culture et de la Francophonie

Date de naissance: Lieu de naissance: Abidjan Nationalité: Ivoirienne Famille: Mariée et mère de deux enfants
Biographie: 

Pur produit naturel du PDCI-RDA, Raymonde Goudou Coffie débutera comme militante de base. Dès 1986, Dr Raymonde Goudou Coffie participe discrètement aux activités du PDCI-RDA. 
Dès 1995, sous l'impulsion du professeur Alphonse Djedje Mady alors membre du bureau politique du PDCI-RDA puis secrétaire général, de l'ex-ministre Boniface Britto, elle décide de mettre ses excellentes qualités de rédactrice, son esprit de synthèse et sa vista de grande communicatrice au service du parti : le PDCI de Félix Houphouët-Boigny. Elle fait ses classes et franchit toutes les étapes jusqu’à se retrouver à l'inspection du Parti que dirigeait, le Premier ministre et ex vice-président Daniel Kablan Duncan, dont elle fut une proche collaboratrice. 

Cette proximité, dans le travail, a permis d'apprécier les qualités de ce grand homme d'État. Devenu Premier Ministre de Alassane Ouattara de 2012 à 2017, elle le rejoindra au gouvernement
Au sein de cette formation politique septuagénaire, grande militante des droits de la femme, elle initie les membres à la prise de conscience avec une bonne dose d’innovation. Elle défend une approche nouvelle et met en avant la promotion des femmes aux postes de décision, via la coalition des femmes leaders de Côte d’Ivoire. 

C’est un projet qu’elle dédie à toutes les femmes. A travers cette initiative citoyenne, Raymonde Goudou Coffie encourage les femmes à s’intéresser à la politique. Guidée par la volonté de faire naître une génération de femmes leaders, et inspirée par Nancy Pelosi, actuelle présidente de la Chambre des représentants des États-Unis et première femme à accéder à ce poste dans ce pays. 

Avec ses amies, elle formera plus de deux-cents femmes sur les questions de leadership et de participation à la vie politique. C’est un véritable vivier de décideurs qui voit ainsi le jour. Ces femmes sont présentes aujourd’hui à de nombreux postes de responsabilité et de décision en Côte d’Ivoire : ministres, sénatrices, députés, maires, etc. Le succès de cette vision dynamique de la femme est au rendez-vous. C’est un engagement qui porte ses fruits eu égard au nombre de plus en plus élevé de cadres issus de la gent féminine. Femme leader et experte internationale en genre, elle porte sur ses épaules les espoirs de millions de femmes et incarne le modèle parfait à suivre pour elles. Elle a lutté pour faire émerger de nouvelles générations de femmes engagées dans les décisions de la société, en lieu et place de femmes marginalisées.

Pharmacienne biologiste diplômée de l’Université de Caen en France, en 1984, Raymonde Goudou Coffie a occupé le poste de pharmacien chef du laboratoire et de la pharmacie du centre hospitalier régional (CHR) de Yamoussoukro durant deux années de 1984 à 1986. En charge du management de la partie laboratoire et officine de cet établissement sanitaire de premier rang, elle démontre son art à s’adapter à tous types de situations et à relever les défis, quels qu’ils soient. Avec la même hargne elle affichera un très grand professionnalisme qui lui vaudra le respect de sa hiérarchie et de ses collaborateurs. Après deux ans de bons et loyaux services dans la capitale politique ivoirienne, elle ouvre, en 1986, sa propre officine, la pharmacie Appaul, à Daloa, dans le centre-ouest du pays. Le Docteur Goudou Coffie y restera vingt ans.

La campagne pour le second tour de l’élection présidentielle, révèle à nouveau Raymonde Goudou Coffie qui captive l'attention de tous, au cours des débats télévisés, grâce à la qualité de ses interventions, ses analyses pointues et son argumentaire irréprochable. Le candidat Alassane Ouattara ne restera pas indifférent en remarquant immédiatement ses compétences indéniables. ADO a vu juste.
En effet, quand le Président de la République Alassane Ouattara prend fonction, il nomme le Dr en qualité de ministre de la Famille, de la Femme et de l’Enfant. Elle fera un an à ce poste (2011-2012). Elle sillonnera le pays tout entier pour toucher du doigt les problèmes et réalités liés à la famille, la femme et l’enfant. 

Puis installera des cellules d’écoute partout dotées de spécialistes en la matière en prônant la proximité avec les populations. Friande de méthodes éprouvées et ayant montré leur efficacité, elle innove dans l’approche et encourage le pragmatisme pour aboutir à d’excellents résultats. Très attachée à la question de l’autonomisation de la femme, elle obtient l’augmentation du budget dédié au Fonds femmes et développement au sein de son ministère, qui passe de 300 millions à 800 millions de francs CFA. 

La ministre travaille et s'engage activement sur des chantiers importants à l’instar de la loi sur le mariage qui finira par être adoptée. Les articles 58, 59, 60, et 67 de cette loi sont révisés, adoptés et cités lors de la célébration des mariages, sur la base du lobbying de la Ministre Raymonde Goudou Coffie. Les femmes sont désormais au centre du foyer et y participent activement. Ces articles prônent surtout des avantages fiscaux aussi bien pour l’homme que pour la femme.

En 2012, Raymonde Goudou Coffie prend la tête du portefeuille ministériel très technique et stratégique de la Santé et de l’Hygiène Publique, et passera six années dans ce département, soit de 2012 à 2018. A son arrivée, le ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique est en lambeaux. L’indice de salaire du personnel de santé est insuffisant et inférieur par exemple à celui du corps enseignant, les populations ignorent les structures sanitaires, le taux de fréquentation des établissements sanitaires est très faible, l’absence criarde de médecins due à un manque affiché de motivation et un plateau technique laissant à désirer. Tout est à refaire. 

La nouvelle ministre s’active, bouscule les vieilles habitudes et met sur pied une charte de travail, définit clairement les missions principales de la structure qu’elle se doit de diriger : élaborer, mettre en œuvre et assurer le suivi des politiques en matière de santé et d’hygiène publique. A ces missions s’ajoutent des objectifs très élevés qui en disent long sur la dynamique qu’elle entend insuffler dans ce ministère : améliorer la santé des populations, promouvoir l’hygiène publique ainsi que renforcer la lutte contre les maladies transmissibles et non transmissibles. 

Il est temps de relancer, de mobiliser les ressources, de renflouer les caisses de la maison pour financer toutes les campagnes de santé, de reprendre les programmes de santé où ils s’étaient arrêtés et d’anticiper avec brio les défis sanitaires à venir et y faire face. La ministre Goudou Coffie met vite son plan de relance à exécution. Grâce à son plaidoyer plus que convaincant auprès du Président Alassane Ouattara, elle obtient la hausse de l’indice de salaire du corps médical et s’attèle à améliorer le plateau technique de toutes les structures sanitaires du pays. 

Dès lors, les médecins sont de retour et on assiste à une meilleure fréquentation desdites structures par les populations. Les ivoiriens font de nouveau confiance à leur système de santé. Le premier objectif est atteint. Dans sa logique de restructuration de son ministère, la ministre pense et réalise la Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique (la Nouvelle PSP) qui voit le jour dans le but de créer une gestion plus efficiente des médicaments et en vue de mettre définitivement fin aux ruptures de stocks des produits pharmaceutiques. C’est donc une Nouvelle PSP moderne, plus apte à faire face aux besoins en médicaments des ivoiriens qui est instituée et est dorénavant certifiée ISO 9001 2015. Le succès est total. 

En 2014, Ebola survient. La ministre Raymonde Goudou Coffie devra faire face à la maladie d’Ebola et ses conséquences désastreuses annoncées sur les habitants et l’économie. La maladie à virus Ebola est une maladie grave, souvent mortelle, dont le taux de létalité peut atteindre le chiffre record de 90%. Beaucoup de pays africains sont touchés, le Libéria et la Guinée, en l’occurrence, qui sont des pays frontaliers à la Côte d’Ivoire. 

Le défi est grand, sauf que celle qui a à charge le secteur sanitaire ivoirien a les épaules solides à la hauteur du challenge. Dans un tel contexte de crise sanitaire supranationale, elle montrera toute l’étendue de ses compétences de spécialiste de la santé, de grand manager chevronné et de leader confirmé. Elle prend très vite le pouls de la situation et anticipe de fort belle manière sur toute la crise sanitaire. 

Oui, la réaction de l’État de Côte d’Ivoire, via le ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, est remarquable. Aussitôt, avec sa qualité de manager, Dr Raymonde Goudou Coffie sillonne les villes frontières, sensibilise les populations à travers tout le pays, et les implique étroitement dans la lutte contre l’épidémie, avec une stratégie de communication hors norme. 

Résultat, la Côte d’Ivoire n’enregistre aucun cas déclaré au virus Ebola. Le plan de riposte de la maladie est reconnu par l’OMS comme une réussite. Raymonde GOUDOU COFFIE s’entoure d’une petite équipe homogène d’hommes et de femmes compétents, composée d’éminents professeurs de médecine, de virologues et d’autres experts pour porter la réplique à Ebola. Cette équipe qu’elle préside abat un travail scientifique irréprochable. 
La stratégie mise en place par ses services pour contrer l'épidémie Ebola est payante. A ces scientifiques, la ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique associe le corps préfectoral, les autorités coutumières, les guides religieux et toutes les forces vives de la nation ivoirienne pour lutter contre la maladie. Elle supervise toutes les étapes de l'opération et n’hésite pas à passer à la répression devant tout contrevenant aux mesures imposées par l’État ivoirien. Tout y est : le principe et la pratique, la forme et le fond. 

Le docteur Raymonde Goudou Coffiedonne ainsi aux ivoiriens de nouvelles habitudes. Les services de santé s’assurent de l’application des mesures spécifiques de prévention et de lutte : se laver les mains, éviter tout contact avec les liquides biologiques de cas suspects ou confirmés au virus d’Ebola. Dr RaymondeGoudou Coffie conçoit le Protocole Ebola qui connaîtra un franc-succès dans son application. 
Ce protocole servira de base de travail aux autorités ivoiriennes pour récemment mettre en place le protocole Covid-19. C’est dire à quel point ses équipes et elle-même ont abattu un travail de référence. L’exécution de ladite stratégie devient même un cas d’école qui est salué en Côte d’Ivoire. 

La Côte d’Ivoire exportera son expertise sur la question d’Ebola, en envoyant des médecins au Libéria, en Guinée et dans les autres pays touchés par la maladie. Les plus grandes institutions internationales, dont l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), lui rendent un vibrant hommage.

Les Ivoiriens sont épargnés et l’économie du pays continue de tourner à cette période-là, évitant ainsi une crise économique certaine. Les investisseurs sont rassurés par des autorités qui donnent toutes les garanties quant au fait qu’elles gèrent la situation. La représentante du gouvernement est sans aucun doute celle qui porte l’ADN de ce « miracle économique ivoirien » sous l’ère Ouattara. Le docteur Goudou Coffie, c’est la « Miraculée de l’économie d’Alassane Ouattara », tant l’impact de sa gestion magistrale de la maladie a impacté positivement l’économie ivoirienne. 

Des pays comme le Libéria, la Sierra-Léone, la Guinée-Conakry, le Mali, le Nigeria et la République Démocratique du Congo, pour ne citer que ceux-là, n’ont pas connu le même succès dans leur lutte contre l’épidémie. Ces États ont enregistré des pertes humaines et vu leur PIB chuter de manière vertigineuse. Leurs économies en ont souffert. Dans le cadre de la lutte contre Ebola, la ministre ivoirienne de la Santé et de l’Hygiène Publique s’associe à ses pairs africains comme le docteur Awa Marie Coll Seck, spécialiste des maladies infectieuses et ministre de la Santé et de l’Action Sociale du Sénégal au moment du déclenchement d’Ebola. 

Awa Marie Coll Seck est aujourd’hui ministre d’Etat auprès du président de la République du Sénégal. L’association de ces éminences grises freinera considérablement l’avancée de la maladie. Le président Alassane Ouattara, en personne, lui adressera ses félicitations. Au-delà des frontières internationales, sa gestion d’Ebola et son management à la fois persuasif et efficace lui valent la reconnaissance d’Ellen Johnson Sirleaf, présidente du Libéria au moment des évènements. 

En visite officielle à Abidjan, la présidente libérienne félicite publiquement la ministre ivoirienne de la Santé et de l’Hygiène Publique. La prestigieuse université de Harvard, par exemple, fera du Dr Raymonde Goudou Coffie l’une de ses membres dans son programme ministériel de santé puis la Côte d’Ivoire échappe aux effets pervers de cette épidémie. 

Dévouée à la tâche, Dr Raymonde Goudou Coffie réussira son pari de libérer la Côte d’Ivoire la poliomyélite et d'éradiquer le ver de Guinée. C’est un exploit. Elle s'engage dans la lutte contre le trafic illicite des médicaments, la santé de la mère et de l’enfant, et la lutte contre le cancer. D’ailleurs, avec elle, le Président de la République inaugure le premier Centre de Sénologie, avec une prise en charge conséquente des patients. Le premier Institut de Médecine Nucléaire est créé, renforçant le plateau technique de la lutte contre le cancer.

Le premier Centre de Radiothérapie et d’Oncologie Médicale Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire est inauguré par le Président de la République en 2015. Ce Centre dessert la sous-région. L’expérience de la Côte d’Ivoire est partagée par les pays de la sous-région.

Un symbole fort de son engagement, de 2013 à 2016, elle siégera au conseil d’administration de « Roll Back Malaria » (en français « Faire reculer le paludisme »), fondé en 1998 par l’OMS, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le Fonds des nations unies pour l’enfance (UNICEF) et la Banque Mondiale dans le but de réduire de moitié la charge de morbidité liée au paludisme d’ici 2010.

En 2016, ses pairs la sollicitent pour faire son entrée au Conseil d’Administration de Gavi Alliance pour les vaccins, pour une durée de trois ans (2016-2018). La Présidence du Conseil d’Administration est alors tenue par la Nigériane, Mme Ngozi Okonjo-Iweala, ancienne Ministre des Finances. Le 4 mai 2018, elle est choisie comme « Champion de la revue à mi-parcours 2018 de Gavi ».

Le 9 août 2017, à l’issue du Conseil Présidentiel Santé (CPS), le Président de la République décide d’investir encore plus dans ce secteur social auquel il accorde une très grande importance : huit cent vingt-trois milliards (823) sur la période 2017-2020. Dans ce programme ambitieux, la priorité est donnée aux régions qui vont être dotées d’Hôpitaux Généraux (HG) et de Centres Hospitaliers Régionaux (CHR) avec des pôles de spécialités notamment la traumatologie.  Avec cette politique, le Président de la République veut réduire les distances entre les régions sanitaires et faciliter le transfert et la prise en charge efficace des patients. 

Avec les avancées positives dans la lutte contre le Sida (taux de prévalence 2,7 % en 2016 (estimation ONUSIDA) contre 3,7% (source EDS 2012), la Côte d’Ivoire est choisie pour organiser la 19ème Conférence Internationale sur le VIH SIDA et les Infections Sexuellement Transmissibles (ICASA), du 4 au 9 décembre 2017 à Abidjan 

Organisée tous les deux ans, l’ICASA rassemble des personnes qui travaillent dans le domaine du VIH, aux côtés de dirigeants, de personnes vivant avec le VIH, d’activistes et de représentants de la société civile. C’est une occasion pour les chercheurs du monde entier d’échanger sur les dernières avancées scientifiques afin de développer des stratégies pour de nouvelles possibilités de prévention et de traitement du VIH. 

Plus de 4000 délégués venus de plus de 125 pays, 15000 visiteurs dont des chefs d’État se réunissent à Abidjan pour cet événement qui se tient en présence du chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara. A l'inauguration de la conférence, Raymonde Goudou Coffie fera une allocution qui touchera plus d’un et fera une déclaration forte qui marquera toute l’assemblée : « La santé est un droit, en finir avec le Sida est notre devoir. »

En 2018, elle est nommée au de poste de ministre de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public. A ce poste, Raymonde Goudou Coffie crée un climat de confiance et partage sa vision d’une administration moderne et prompte à assurer sa mission de service public. Femme de Challenge, elle met en place la plateforme « Miliê » pour rapprocher les populations des services publics et aider les administrations à corriger les disfonctionnements. Coup d’essai coup de maître. Le Portail du Citoyen « Miliê » demeure la première plateforme interactive du Gouvernement. 

Officier dans l’Ordre National de Côte d’Ivoire, Commandeur dans l’Ordre de la Santé, Commandeur dans l’Ordre de Malte, Commandeur dans l’ordre du mérite culturel ivoirien, Raymonde Goudou Coffie peut affirmer sans risque de se tromper, qu’elle dispose de la confiance du Président de la République qui a bien voulu la prendre sous son aile, sa capacité à répondre présente face aux défis. 

Membre du RHDP, le parti majoritaire au pouvoir, elle hérite en 2020 du Ministère de la Culture et de la Francophonie, à la suite de la nomination de son titulaire comme Ambassadeur de la République de Côte d’Ivoire près de la République Française. Originaire de Toumodi, une région bastion du PDCI-RDA, et seule femme du PDCI-RDA à marquer ouvertement son courage politique en participant grandement à l’implantation du parti présidentiel, rendue difficile après le retrait de Henri Konan Bédié du RHDP, Raymonde Goudou Coffie est une femme de conviction. Ouverte d’esprit et réputée très proche de Dominique Ouattara, la Première dame, avec qui elle entretient une relation fraternelle et de confiance, elle a réussi à faire accepter sa personnalité de dame à l'écoute des "parents " et généreuse. L'implantation du RHDP se fait alors progressivement.

Métissée de père originaire de la Guadeloupe et de mère Ivoirienne, le Dr Raymonde Goudou Coffie poursuit sa mission au service de la Côte d’Ivoire et de la population.

Curriculum Vitae: 

FORMATION UNIVERSITAIRE

1984 : Diplôme d’Etat de docteur en pharmacie à l’U.E.R de Pharmacie de Caen (France)

STAGES INTENSIFS ET SEMINAIRES DE FORMATION

2003 : A bénéficié de l’international visitor program organisé par l’Ambassade des États-Unis sur les sujets touchants de la Démocratie, des droits de la femme dans le règlement des conflits, de la recherche de financement ,de développement et de l’implication des femmes dans les domaines politico-économiques (Washington, phoenix, Texas, Seattle, New York)

2007 : A présenté une conférence à l’Ambassade des États-Unis sur l’ETHIQUE (Cote d’Ivoire)

2007-2010 : Membre du comité de rédaction du DSRP (document stratégique de réduction de la pauvreté)

14 au 17 Février 2008 : 9e Congrès de l’organisation Panafricaine des femmes en Afrique du Sud

Distinctions et publications: 

Mars 2008 : Chevalier dans l’Ordre du Mérite National

Juillet 2008 : Officier dans l’Ordre National de la Santé

LOISIRS

2006 : A participé à la Coupe du Monde en Allemagne

2006 : A participé à la CAN en EGYPTE

2010 : A participé à la Coupe du Monde en Afrique du Sud

Lecture, Cuisine, Football

A fait de nombreux voyages à travers le monde( Europe, États-Unis, Chine et Japon, Afrique du Nord et Afrique du Sud, Afrique de l’Est, Afrique Centrale).

Cliquez ici pour
voir le curriculum vitae
Autres portraits: 
Ministre de l’Assainissement et de la Salubrité
Anne-Désirée Ouloto fut pendant longtemps le porte-...
Ministre de l'Education Nationale et de l'...
Kandia Camara est bien connue des services d’Alassane...
Ministre de la Culture et de la Francophonie
Pur produit naturel du PDCI-RDA, Raymonde Goudou Coffie...
Directeur Général Autorité de Régulation du Système de...
Originaire du département d’Attiégouakro (District...
Directeur de Cabinet Adjoint du Président de la République
Jean-Louis Moulot est titulaire d'un bachelor en Sciences...