Vous êtes ici

Back to top

Washington

Washington sanctionne la Gambienne Fatou Bensouda, procureure de la CPI

Les Etats-Unis ont annoncé mercredi des sanctions contre la procureure de la Cour pénale internationale (CPI) Fatou Bensouda.

"Tout individu ou entité qui continuera à assister matériellement" la procureure "s'expose également à des sanctions", a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo lors d'une conférence de presse.

Français

Melania Trump réclame quatre ans de plus pour «Donald»

Cinq migrants qui prêtent serment lors d’une cérémonie de naturalisation à la Maison Blanche, c’est du jamais vu pendant la convention d’un parti. 

Donald Trump a également utilisé son pouvoir présidentiel à des fins politiques en signant pendant la convention la grâce d’un ancien détenu reconverti dans la réinsertion des ex-prisonniers. Les deux événements ont été filmés à la Maison Blanche et retransmis pendant la convention.

Français

Les États-Unis ne sont pas sûrs si ce qui s’est passé au Mali est un coup d’État

"Par rapport à ce qui s’est passé au Mali, nous sommes en train d’analyser les normes juridiques pour déterminer si oui ou non on peut qualifier cela de coup d’État", a déclaré vendredi J. Peter Pham, l’envoyé spécial des États-Unis au Sahel.

Ses propos font suite à la révélation par le quotidien Washington Post que certains des officiers qui ont renversé le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, 75 ans, avaient été formés aux États-Unis.

Français

Trump évoque, pour la première fois, un possible report de l'élection présidentielle

« 2020 sera l'élection la plus inexacte et la plus frauduleuse de l'histoire », a tweeté ce jeudi le président américain, évoquant le recours élargi au vote par correspondance pour le scrutin du 3 novembre. « Ce sera une véritable honte pour les Etats-Unis. Reporter l'élection jusqu'à ce que les gens puissent voter normalement, en toute sécurité??? », a-t-il ajouté.

Une décision présidentielle ne peut suffire

Français

Coronavirus: Donald Trump reprend ses briefings et change de ton sur l'épidémie

Depuis des semaines, Donald Trump liait l’augmentation du nombre de malades à l’accélération des tests. Mais lors de la reprise de ses briefings sur le coronavirus, que le président américain a appelé « le virus de Chine », il admet que le Covid-19 ne va pas disparaître aussi vite qu’espéré.

« La situation va probablement, malheureusement, s'aggraver avant de s'améliorer. Mais c'est comme ça. C'est ce que nous avons. Vous regardez partout dans le monde, c'est comme ça partout dans le monde. »

Français

La Banque africaine de développement dément toute enquête contre son président

Mardi dernier, le bureau du Conseil des gouverneurs de la BAD a tenu une réunion « pour examiner l'affaire découlant d'une plainte de lanceurs d'alerte contre le président de la BAD », explique dans un communiqué la présidente du Conseil, Nialé Kaba, également ministre ivoirienne du Plan et du Développement. « Aucune décision n'a été prise tel que faussement véhiculé par certains média », déclare-t-elle sans donner plus de détails.

Français

Pages

S'abonner à RSS - Washington