Vous êtes ici

Back to top

Rwanda

Génocide au Rwanda, la France ne devrait pas s’excuser selon Balladur

Vingt sept années se sont écoulées depuis les atrocités du génocide rwandais. Durant cette période sombre de l’histoire du Rwanda, le rôle de la France avait été pointé du doigt, puisque plusieurs voix ont estimé qu’elle n’est pas intervenue pour calmer les tensions. Pour effectuer des recherches approfondies sur le sujet, l’Elysée avait nommé une commission d’historiens qui a indiqué dans ses conclusions que la France porte des « responsabilités lourdes et accablantes » sur cette question.

Français

La France ouvre ses archives sur le génocide des Tutsis au Rwanda

Le Rwanda marquait ce mercredi le 27e anniversaire du début du génocide des Tutsis le 7 avril 1994. Ce jeudi, la France ouvre ses archives. Les documents sont mis à disposition du public à partir de ce jeudi 8 avril par les Archives nationales. Ils permettent de mieux comprendre la position des autorités françaises de l'époque, qui étaient jusqu'à il y a quelques jours un sujet explosif entre Paris et Kigali.

Français

Commémorations du génocide rwandais : Paul Kagame salue un "pas en avant" de la France

Plusieurs cérémonies sont organisées mercredi à Paris et à Kigali en hommage aux victimes du génocide au Rwanda. Le président rwandais, Paul Kagame, a salué le rapport Duclert sur le rôle de la France dans les événements de 1994, estimant qu'il "marque un important pas en avant", tandis que Paris ouvrait dans le même temps au public d'importantes archives sur la période du génocide.

Français

Génocide au Rwanda : la France ouvre au public d'importantes archives

La France a ouvert au public mercredi d'importantes archives sur la période du génocide rwandais qui a fait, selon l'ONU, environ 800 000 morts. Certains de ces documents figuraient dans le rapport Duclert rendu fin mars par une commission d'historiens et pointant les "responsabilités accablantes" de la France dans le génocide.

Français

"L'aveuglement coupable de Francois Mitterand" lors du génocide rwandais

C’est un rapport accablant sur le rôle de la France lors du génocide au Rwanda. Ce vendredi, le président français Emmanuel Macron a reçu le fruit de deux années de recherches sur la politique de la France au Rwanda entre 1990 et 1994. Remis par l’historien Vincent Duclert, le document de 1 000 pages pointe une faillite de de l’implication militaire française au pays des Mille Collines.

Français

Génocide au Rwanda : la France de nouveau pointée du doigt

De nouveaux éléments pointant du doigt les liens entre la France et la fuite des responsables du génocide rwandais ont refait surface. En effet, selon un document « confidentiel diplomatie » révélé, hier dimanche 14 février 2021, par le média français en ligne Mediapart, le gouvernement français avait décidé en juillet 1994, sous le président français François Mitterrand, de ne pas arrêter les autorités responsables du génocide.

Français

La Minusca reçoit le renfort de 300 casques bleus rwandais

La mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca) a reçu jeudi un renfort de 300 casques bleus rwandais, à trois jours des élections présidentielle et législatives prévues dimanche 27 décembre 2020.

"300 casques bleus rwandais de la Mission des Nations unies au Soudan du Sud sont arrivés le 24/12 en Centrafrique en renfort des forces de la Minusca dans le cadre du plan intégré de sécurisation des élections", a écrit la Minusca dans un tweet.

Français

CPI: Félicien Kabuga, le présumé «financier» du génocide au Rwanda, plaide non coupable

Félicien Kabuga, le présumé « financier » du génocide des Tutsis au Rwanda, a comparu pour la première fois à La Haye ce mercredi 11 novembre. L’octogénaire, arrêté en France en mai dernier, est poursuivi pour sept chefs d’inculpation dont génocide et complicité de génocide. Il a fait savoir par la voix de son avocat qu’il plaiderait non coupable.

Français

Pages

S'abonner à RSS - Rwanda