Vous êtes ici

Back to top

Présidentielle

Présidentielle à Sao Tomé-et-Principe: les habitants appelés aux urnes

On vote, ce dimanche 18 juillet, à Sao Tomé-et-Príncipe, petit archipel africain dans le golfe de Guinée, proche de l'équateur. Les Santoméens sont appelés aux urnes pour élire leur nouveau président. Un premier tour sans illusion, sur fond de pandémie et marqué par la dette extérieure. Dix-neuf candidats sont sur la ligne de départ, mais pas le président sortant, Evaristo Carvalho, qui ne se représente pas. Il y a trois fois plus de candidats qu'il y a cinq ans.

Français

Présidentielle au Pérou: violences sur fond de recours judiciaire de Keiko Fujimori

Plus de trois semaines après le second tour de l’élection présidentielle, les Péruviens attendent toujours la proclamation officielle des résultats. Alors que le candidat de la gauche radicale Pedro Castillo est arrivé en tête, son adversaire Keiko Fujimori refuse toujours de reconnaître sa défaite. Elle s’est lancée dans une bataille judiciaire avec une vaste campagne de désinformation pour contester des centaines de milliers de votes, alléguant une supposée « fraude électorale ».

Français

Nucléaire iranien : les discussions "se rapprochent" d'un accord

Les négociateurs qui tentent de ressusciter l'accord sur le nucléaire iranien "se rapprochent" mais des points d'achoppement demeurent, constatent plusieurs diplomates à l'issue d'un nouveau round de discussions à Vienne, au lendemain de l'élection de l'ultra-conservateur Ebrahim Raïssi à la présidentielle en Iran. 

Français

Présidentielle en Iran : l'un des deux candidats réformistes se retire

À deux jours de l'élection présidentielle en Iran, le réformateur Mohsen Mehralizadeh s'est retiré de la course. Parmi les six candidats restants, ne figure plus qu'un seul réformateur. L'utraconservateur Ebrahim Raïssi fait toujours figure de favori et les sondages prédisent une abstention record.

Français

Législatives au Bénin : Alladatin prévient les partis ne pouvant obtenir 10% en 2023

La présidentielle du 11 avril 2021 appartient désormais au passé. Les regards sont maintenant tournés vers les législatives de 2023. Orden Alladatin y pense fortement et imagine déjà une rude bataille entre les partis politiques, notamment ceux qui soutiennent Patrice Talon.

Français

Wilfried Houngbedji: «Il n'y a plus de place pour l'impunité au Bénin»

La Cour constitutionnelle béninoise a proclamé mercredi les résultats définitifs de la présidentielle du 11 avril, consacrant la victoire du président Patrice Talon. Près d’une centaine de personnes ont été arrêtées dans les milieux de l’opposition en marge du scrutin. Parmi eux, deux opposants dont les candidatures avaient été invalidées, Reckya Madougou et Joël Aïvo, soupçonnés d’être des instigateurs des violences pré-électorales. « Sommes-nous encore libres de nous exprimer ?

Français

Pages

S'abonner à RSS - Présidentielle