Vous êtes ici

Back to top

N'djamena

Mahamat Idriss Deby Itno, fait du même bois que son père

Son père mort, un peu comme il le souhaitait, Mahamat Idriss Deby doit assumer son immense héritage. Discret, le chef de la transition tchadienne doit pourtant devenir la voix la plus forte du pays et se faire entendre encore plus fort que les balles des rebelles. En cas d’échec, il permettra que se réalise la plus grande peur de son géniteur.

Français

Mort d'Idriss Déby : « Sans le Tchad, l’opération Barkhane risque de devenir plus difficile à mener »

Il était l’un des principaux alliés de la France dans sa lutte contre le terrorisme au Sahel. Idriss Déby, président du Tchad depuis trente ans, est mort le 20 avril lors de combats contre des forces rebelles. Son fils, Mahamat Idriss Déby a été propulsé à la tête d’une junte militaire et concentre désormais presque tous les pouvoirs. Une promotion qui suscite depuis l’indignation des principaux partis d’opposition tchadiens qui dénoncent ce mercredi « un coup d’Etat institutionnel ».

Français

Qui est Mahadi Mahamat Ali, le fondateur du FACT ?

La rébellion aussi offensive que soudaine, dans le sillage de l’élection présidentielle au Tchad, a tiré les observateurs de la torpeur profonde dans laquelle le règne interminable du Président et non moins Maréchal Idriss Déby les avait inéluctablement plongés. Le ruisseau de sang et le panorama de la mort sont là, dramatiquement envahissants. Une succession de scènes tragiques qui couvrent les cartes, cachent les dessous de cartes et masquent certains acteurs et leurs parrains proches ou lointains.

Français

Sahel : pas de baisse "dans l'immédiat" des effectifs militaires français

Emmanuel Macron a annoncé, mardi, que la France ne réduirait pas "dans l'immédiat" ses effectifs militaires au Sahel. En s'adressant en visioconférence au sommet du G5 Sahel de N'Djamena, le président français a aussi insisté sur la nécessité de renforcer la lutte contre les groupes jihadistes et le retour de l'État dans les pays de la région.

Français

Tchad : Les tchadiens dénoncent l'inégalité dans la fourniture d'électricité

Le taux d’accès  à l’électricité est de 11% en milieu urbain et seulement 2% en milieu rural au Tchad.

Le service qu’offre la SNE, la société nationale d’électricité, ne couvre pas l'ensemble du territoire tchadien. A N’Djamena, la distribution n’est pas régulière et dans certains quartiers, c’est tard la nuit que le courant arrive, souvent à minuit... pour être coupé au petit matin.

Français

L'eau potable reste un luxe pour beaucoup à N'Djaména

Des citoyens tchadiens n’ont pas oublié et rappellent les nombreuses promesses jamais tenues, notamment celle de porter l’accès à l’eau potable de 53% à 83% au moins et de rendre l’énergie disponible et abordable au peuple tchadien.

Pour Caman Bédaou Oumar, l’eau et l’énergie demeurent un problème crucial. "Le coût de l’eau a été multiplié par 6 au moins. Il y a des consommateurs qui vont résilier leur contrat", a déclaré Caman Bédaou Oumar.

Français

Pages

S'abonner à RSS - N'djamena