Vous êtes ici

Back to top

Minusca

Centrafrique : arrivée de 300 Casques bleus rwandais pour renforcer la Minusca

La mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca) a reçu mardi le renfort de 300 Casques bleus rwandais pour sécuriser l’axe de ravitaillement vital reliant la capitale Bangui au Cameroun, a-t-elle indiqué dans un tweet.

Ce déploiement de troupes intervient dans le cadre d’une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies du 12 mars prévoyant d’augmenter progressivement d’environ 3.000 Casques bleus les effectifs de la Minusca.

Français

Centrafrique : l'ONU accuse l'armée et ses alliés russes de violer les droits humains

Selon l'ONU, les groupes rebelles ne représentent plus la seule menace pour les populations civiles et le bon déroulement de la mission de maintien de la paix en Centrafrique. Les forces armées et les paramilitaires russes qui les soutiennent seraient également responsables de l'instabilité qui règne dans le pays.

Français

Centrafrique : la population exige le départ de la MINUSCA

Plusieurs milliers de Centrafricains issus pour la plupart du mouvement cœurs unis (MCU) du président Faustin Archange Touadéra ont marché ce jeudi dans les rues de Bangui.

Cette marche est partie du complexe sportif de Bangui jusqu'au siège de la Minusca. Ces Centrafricains dénonçaient les propos du Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Centrafrique Mankeur Ndiaye lors d’une interview accordée à RFI le vendredi dernier.

Français

RCA : l'ONU s'inquiète des violations des droits humains dues aux mercenaires russes

Pour reprendre le contrôle de son territoire, le gouvernement centrafricain bénéficie depuis quelques années de l’aide de l’ONU et d’autres partenaires étrangers. Parmi ceux-ci, la Russie s’est imposée ces dernières années comme un partenaire privilégié, mais ses méthodes restent controversées.

Français

RCA: une augmentation des effectifs de la Minusca décidée par l’ONU

C’est une augmentation exceptionnelle des effectifs maximum de la force de paix de l’ONU en République de Centrafrique. Le Conseil de sécurité a accepté d’augmenter la Minusca de 2 750 militaires et 940 policiers. Il s’agissait d’une requête du secrétaire général de l’ONU et du chef de la Minusca après un durcissement des attaques depuis la fin 2020.

Français

RCA : un troisième chef de milice accusé de crimes contre l'humanité, transféré à la CPI

Ancien commandant de la milice Séléka, lors de la guerre civile de 2013 en République centrafricaine, Mahamat Said Abdel Kani a été arrêté le 20 janvier et remis à la Cour pénale internationale, quatre jours plus tard. Il devra répondre de violences commises à Bangui, à cette époque.

Les enquêtes de la CPI en Afrique - ladepeche.fr

Français

RCA: le calme revient à Bouar mais la situation humanitaire est critique

La semaine dernière, des groupes armés (des anti-balakas et des éléments 3R) ont lancé une offensive sur la ville située à 450 km au nord-ouest de Bangui. Ils ont tenté de prendre d’assaut le camp de l’armée centrafricaine samedi, ainsi que le camp de la mission des Nations unies, la Minusca, mais ont été repoussés. L’offensive a provoqué la panique parmi la population. Plusieurs milliers de personnes ont fui, certains sont restés terrés chez eux, d’autres ont trouvé refuge dans les différentes églises de la ville.

Français

Pages

S'abonner à RSS - Minusca