Vous êtes ici

Back to top

Meurtre

Siguiri: il tue son ami à cause d’une femme, à Salah

Dans la nuit du mardi 09 novembre au mercredi 10 novembre 2021, un jeune homme a tué son ami à cause, dit-on, d’une femme. Le drame s’est produit dans le district de Sèkè Salah qui relève de la sous-préfecture de Doko, située à 65 km du centre-ville de Siguiri.

La victime, Baïlo Diallo, est originaire de Mamou et âgée de plus d’une vingtaine d’années.

Le président de district de Sèkè Salah a expliqué ce qui serait à la base de ce drame.

Français

Inde: le meurtre de travailleurs migrants dans le Cachemire sème la peur d’un nouvel embrasement

Au moins quatre civils ont été assassinés dans la région indienne du Cachemire entre samedi 16 et dimanche 17 octobre. Des travailleurs modestes ciblés par des indépendantistes car ils viennent de l’extérieur de cet État dont la gestion a été reprise de force par New Delhi. Les morts ont entraîné une certaine panique au Cachemire, ainsi que dans les régions d'origine des travailleurs.

Français

États-Unis: trois hommes blancs jugés pour le meurtre du joggeur noir Ahmaud Arbery

L’une des affaires qui avait initié le mouvement Black Lives Matter pour la justice raciale en 2020 revient sur le devant de la scène : trois Américains blancs sont jugés à partir de ce lundi 18 octobre pour le meurtre d’Ahmaud Arbery, jeune Afro-Américain abattu en février 2020 alors qu’il faisait son jogging. La justice locale avait essayé d’étouffer l’affaire des mois durant, jusqu’à ce que la vidéo du drame soit relayée massivement sur les réseaux sociaux.

Français

Côte d'Ivoire : Le fils d’un Sergent de police tue son frère cadet avec le pistolet de leur père

Koffi Achille 11 ans, fils de Koffi Yapo Ghislain, Sergent de police en service à la Compagnie républicaine de sécurité (CRS2), a mis fin au jour de son frère cadet Kaboré Yacou 12 ans, le fils de la belle-mère de son père, en lui tirant une balle à bout portant.

Français

Mali: le commandant de la Forsat inculpé pour meurtres, écroué, mais vite libéré

Oumar Samaké, commandant de la Forsat, Force antiterroriste d’élite malienne, a été placé sous mandat de dépôt ce vendredi 3 septembre. Cette arrestation est liée à la répression des manifestations de juillet 2020, organisées par la coalition M5-RFP contre le président IBK. C’était juste avant le coup d’État militaire de la junte du CNSP, menée par l’actuel chef de l'État malien Assimi Goïta. La répression de ces manifestations avait fait une dizaine de morts, et l’emploi de la Forsat avait suscité beaucoup d’incompréhensions.

Français

Pages

S'abonner à RSS - Meurtre