Vous êtes ici

Back to top

Manifestations

Donald Trump : les manifestants auraient rencontré des " chiens vicieux " si la clôture de la Maison Blanche était brisée

Le maire de Washington Muriel Bowser, démocrate, a répondu au président républicain sur Twitter, affirmant qu'il n'y avait «pas de chiens vicieux et d'armes menaçantes. Il n'y a qu'un homme effrayé. »

"Alors qu'il (Trump) se cache derrière sa clôture avec peur / seul, je me tiens avec des gens exerçant pacifiquement leur premier amendement juste après le meurtre de #GeorgeFloyd et des centaines d'années de racisme institutionnalisé", a déclaré Bowser, qui est noir.

Français

États-Unis: Minneapolis s’embrase après la mort d’un Afro-Américain, tué par la police

La colère s’est très nettement intensifiée avec une nouvelle étape à Minneapolis.

Dans une scène à peine croyable aux États-Unis, des manifestants par dizaines ont investi un commissariat de police, mettant le feu au bâtiment. Les forces anti-émeutes sont restées en retrait.

Gaz lacrymogènes

Français

Niamey : de violentes manifestations contre les mesures de confinement

Plusieurs quartiers populaires et périphériques de Niamey ont été touchés au cours du week-end et ce lundi par des manifestations violentes qui semblent être dirigées contre les mesures préventives du covid-19, édictées par les autorités.

Ce lundi matin, certaines artères sont obstruées par les barrages de fortunes formés de briques et des pneus enflammés continuant à se consumer, a constaté un reporter de l’ANP.

Français

Guinée : Manifestation anti-Condé, Jean-Luc Mélenchon apporte son soutien

Les manifestants, qui ont transformé la capitale Conakry en quasi ville-morte, selon un correspondant de l’AFP, ont reçu le soutien par vidéo interposée du chef de file de la gauche radicale française, Jean-Luc Mélenchon, qui a estimé que la mobilisation en Guinée pouvait servir d’inspiration, y compris en France.

Français

Soudan : vingt-sept condamnations à mort pour le meurtre d'un manifestant

lundi 30 décembre, un tribunal soudanais prononce la peine capitale pour 27 membres des renseignements soudanais. Ils étaient jugés pour avoir torturé et tué un manifestant détenu lors des manifestations tenues début 2019 contre le président soudanais déchu Omar el-Béchir;les 27 personnes ont été condamnées à mort par pendaison, a indiqué le juge Sadok Albdelrahmane.

Français

Chili : L’ONU condamne la répression des manifestations

L'organisation encourage le gouvernement Piñera à poursuivre les responsables de violations des droits humains. L'examen a été effectué à un rythme inhabituel.

En sept semaines, la délégation de l'ONU envoyée par le Haut Commissaire aux droits de l'homme, l'ancienne présidente chilienne Michelle Bachelet, a conclu dans un rapport présenté à Genève le 13 décembre que les forces de sécurité chiliennes utilisaient les forces de sécurité de manière disproportionnée et excessive Violence contre les manifestants. 

Français

Zimbabwe: Un mort dans les manifestations post-électorales à Harare

AFP - Un homme a été tué par balle lors de manifestations post-électorales mercredi à Harare, où l'armée a ouvert le feu sur des partisans de l'opposition qui dénoncent des fraudes lors des scrutins de lundi, a constaté un photographe de l'AFP.

L'homme a reçu une balle dans l'estomac et a succombé à ses blessures, selon la même source.

Français

Côte d’Ivoire : Des chauffeurs de Gbaka bloquent la circulation à Abobo

APRNEWS- La circulation a été perturbée dans la matinée de lundi sur la voie express Abobo-Adjamé (Nord d’Abidjan), suite à des échauffourées entre un chauffeur de mini-cars, communément appelé « Gbaka » et des éléments de la gendarmerie nationale.

Selon plusieurs témoins, un gendarme aurait molesté un chauffeur de « Gbaka » après avoir violé le code de la route au carrefour Macaci. 

Français

Côte d'Ivoire : Les élèves de l’INJS d’Abidjan en colère

APRNEWS- Grosse colère et manifestation ce mercredi 6 juin au matin des élèves de l’Institut national de la jeunesse et des sports d'Abidjan. Un étudiant en licence 3 s'est accidentellement tué sur les équipements du stade, en l’absence d’un médecin, d'ambulances ou même d'une permanence médicale. Ses camarades ont protesté et envahi le pont Henri Konan Bédié, avant d'en être délogés par les forces de l'ordre.

Français

Pages

S'abonner à RSS - Manifestations