Vous êtes ici

Back to top

Burkina Faso

Burkina Faso: Le Général Simporé à la Défense, pour trouver un meilleur angle de tir !

Après avoir campé longtemps sur sa position, tel un soldat fidèle, de ne pas nommer de militaire au gouvernement, Roch Marc Christian Kaboré a fini petit à petit par lâcher du lest.

Déjà à la faveur du dernier réaménagement ministériel intervenu après le drame de Solhan qui avait fait une centaine de morts, le Chef de l’Etat s’était adjugé le portefeuille de la Défense et s’était flanqué d’un ministre délégué en la personne du désormais Général de brigade Aimé Barthélémy Simporé. 

Français

Burkina Faso : la 27e édition du Fespaco est lancée

La 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) a ouvert ses portes ce samedi à Ouagadougou, en présence du chef de l’Etat burkinabe et de plusieurs personnalités politiques et culturelles africaines.

Image

Ce festival qui court jusqu’au 23 octobre, se tient sous le thème : “Cinéma d’Afrique et de la diaspora : nouveaux défis”.

Français

Ouverture du Fespaco 2021, le cinéma africain en mode de résistance et de renouveau

D’abord annulée, ensuite repoussée, elle devient enfin réalité. La 27e édition du Fespaco a bravé les tempêtes de la pandémie et du terrorisme et ouvre ce samedi 16 octobre ses portes à Ouagadougou. Pendant huit jours, le plus grand festival du cinéma africain et de sa diaspora célèbre dans la capitale du Burkina Faso le septième art avec une sélection de 239 films en provenance de 50 pays et l’espoir d’un renouveau.

Français

Burkina Faso : le général Gilbert Ouedraogo, nouveau chef de l'armée

Le nouveau chef d’état-major de l’armée burkinabè, le général Gilbert Ouedraogo, nommé début octobre, a été chargé mardi de "réorganiser" les forces de défense et de sécurité pour plus d’efficacité dans la "guerre" contre les djihadistes dont les attaques endeuillent régulièrement le pays.

Français

Procès de l’assassinat de Sankara: au Burkina, un espoir de vérité

Ouverture à Ouagadougou du procès de l’assassinat de Thomas Sankara. Le leader de la révolution burkinabè, en 1983, a été tué le 15 octobre 1987. Quatorze personnes sont dans le box des accusés, avec deux absents de taille : Hyacinthe Kafando, soupçonné d’avoir dirigé le commando qui a tué Thomas Sankara, et Blaise Compaoré, l’ancien président, accusé d’avoir commandité le crime. Ce procès suscite néanmoins beaucoup d’espoir d’obtenir la vérité sur les évènements du 15 octobre.

Français

Burkina Faso : 5 questions avant le procès de l’assassinat de Thomas Sankara

Le procès de l’assassinat du "père de la révolution" burkinabè, Thomas Sankara, doit s’ouvrir lundi, 34 ans après les faits. Quatorze personnes, dont l’ancien président Blaise Compaoré, seront jugées pour "attentat à la sûreté de l'État", "complicité d'assassinats" et "complicité de recel de cadavres". France 24 fait le point.

Français

Burkina Faso: « Celebrities Days », les acteurs Burkinabè appelés à nouer des contacts pendant le FESPACO

En marge de la 27e édition du FESPACO, se tiennent les « celebrities days » pour la 3e fois. Cet évènement  célèbre les acteurs du cinéma à côté des projections et autres activités Fespaco. Les initiateurs de l’évènement ont annoncé les couleurs ce jeudi 7 octobre 2021, à Ouagadougou.

Français

Burkina Faso: l'ex-président Compaoré ne se rendra pas au procès de l'assassinat de Sankara

Blaise Compaoré ne sera pas présent au procès de l'assassinat de Thomas Sankara, qui s'ouvre lundi 11 octobre devant le tribunal militaire de Ouagadougou. L'ancien président, exilé à Abidjan, est le principal accusé qui sera jugé pour l'assassinat, en 1987, du capitaine révolutionnaire. 

Français

Pages

S'abonner à RSS - Burkina Faso