Vous êtes ici

Back to top

Bouaké

Côte d'Ivoire- Bouaké: Un opérateur économique perd 50 millions Fcfa dans un braquage

La deuxième ville de Côte d’Ivoire, Bouaké (Centre) vit depuis quelques mois au rythme des braquages aussi spectaculaires les uns que les autres. Le vendredi 23 mars, un opérateur économique a fait les frais de bandits à moto qui l’ont dépossédé de la somme de 50 millions de francs Cfa. 

Français

Côte d’Ivoire - Défense : Les concours d’entrée à l’Empt et l’Efa ouverts 

APRNEWS - Le ministère de la Défense a, dans une note rendue publique le lundi 26 février, fait savoir qu’il est ouvert au titre de l’année 2018, les concours d’entrée à l’Ecole militaire préparatoire technique (Empt) de Bingerville et à l’Ecole des forces armées (Efa) de Zambakro (Yamoussoukro).

Français

Côte d’Ivoire : Des affrontements font quatre blessés à Djébonoua

APRNEWS- La localité de Djébonoua a été le théâtre d’affrontements le samedi 17 février entre transporteurs et des jeunes ressortissants de cette commune située à quelques 15 kilomètres de Bouaké. 

Le bilan de cette bagarre rangée fait état d’au moins quatre personnes blessées et plusieurs minicars communément appelés gbaka caillassés et des marchandises saccagées.  Mais que s’est-il passé ?

Français

Côte d'Ivoire : Veut-on réduire Soro Guillaume au silence ?

GUILLAUMESORO.CI-  Une muselière, plutôt que d'empêcher le canidé d’aboyer ou de mordre,  l’étouffe. C’est cette métaphore que nous vivons depuis un certain temps en Côte d’Ivoire. Le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, SEM. Guillaume Kigbafori Soro, depuis quelque temps ne peut plus se mouvoir librement. Tous ses pas et gestes sont scrutés à la loupe. Il ne peut même plus tousser en public au risque de se voir interpréter le son de cette toux !

Français

Côte d’Ivoire- Mutineries dans l’armée : Les révélations d’un ancien commandant des forces Licorne

APRNEWS- Bruno Bollé Clément, ancien commandant des forces Licorne de 2007 à 2008 s’est exprimé suite aux différentes mutineries constatées dans l’armée ivoirienne. 

Selon lui, ces dérapages résultent du fait que certains militaires bien formés ayant servi sous l’ex-président Laurent Gbagbo, ont été mis à l’écart pour faire place à des cadres qui n’avaient aucune formation.

Français

Pages

S'abonner à RSS - Bouaké