Vous êtes ici

Back to top

biodiversité

Nigeria : l’UNESCO visite la réserve d’Oban

Cette équipe de l’UNESCO se trouve dans la réserve de biosphère d’Oban au sud-est du Nigeria, la plus grande forêt tropicale du pays. C’est aussi un paradis pour plusieurs espèces d’animaux en voie de disparition comme les gorilles, chimpanzés et éléphants.

Ici habitent aussi environ 28 000 personnes, des communautés qui dépendent de la forêt, mais dont les activités peuvent selon Audrey Azoulay, la directrice de l’UNESCO, mettre en danger l’écosystème de la réserve.

Français

Seedballs Côte d’Ivoire organise le "week-end du forestier" pour la restauration des forêts

Seedballs Côte d’Ivoire organise les 2, 3, et 4 juillet prochain le ''week-end du forestier''. Trois jours consacrés à la vente sociale de plants forestiers dans plusieurs centre commerciaux de la ville d’Abidjan, destinés  au reboisement de forêts ivoiriennes.

Français

Sauvegarde de la biodiversité: les abeilles sauvages, ces grandes oubliées

La toxicité des insecticides néonicotinoïdes pour les abeilles est reconnue. Si les apiculteurs renouvellent les élevages de l'espèce à miel Apis mellifera pour remplacer les pertes, les abeilles sauvages, elles, ne sont pas remplacées. Essentielles, elles sont également menacées de disparition avec des conséquences potentiellement désastreuses pour la biodiversité.

Français

L'Homme avait déjà modifié les trois quarts de la planète il y a 12.000 ans

Le mythe de la nature vierge où les petits oiseaux s'épanouiraient hors de toute présence humaine a du plomb dans l'aile. Une nouvelle étude rapporte que 72,5 % de l'espace terrestre avait déjà été façonné d'une manière ou d'une autre par l'Homme alors qu'il n'était encore qu'un chasseur-cueilleur. Mais à la différence de la période actuelle, son empreinte sur la nature n'avait pas tous les effets néfastes que l'on connaît aujourd'hui.

Français
S'abonner à RSS - biodiversité