Vous êtes ici

Back to top

Assassinat

Haïti : arrestation de l'un des cerveaux présumés de l'assassinat de Jovenel Moïse

L'étau se resserre autour des commanditaires de l'assassinat du président haïtien. La police a annoncé, dimanche 11 juillet, avoir arrêté l'un des cerveaux présumés du meurtre de Jovenel Moïse. Le suspect interpellé est un ressortissant haïtien que les autorités accusent d'avoir recruté des mercenaires dans le but de chasser le président du pouvoir et de prendre la place de ce dernier à la tête d'Haïti.

Français

Assassinat du président haïtien: la traque du commando se poursuit

À l’ONU, le Conseil de sécurité appelle les Haïtiens au calme après la mort de Jovenel Moïse. Pendant ce temps la traque des assassins se poursuit. La police haïtienne a annoncé que le commando armé responsable de l'assassinat du président était composé de 26 Colombiens et de deux Américains originaires d'Haïti

Français

Affaire Khashoggi: le procès reprend discrètement en Turquie

Un tribunal d’Istanbul reprend ce jeudi 8 juillet le procès de 26 personnes accusées d’avoir participé à l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi dans le consulat d’Arabie saoudite le 2 octobre 2018. Les accusés – tous saoudiens – sont absents, car leur pays refuse de les extrader. Les autorités d’Ankara se montrent très discrètes, en pleine tentative de réconciliation avec Riyad.

Français

Haïti: le président Jovenel Moïse assassiné par un commando

Le Premier ministre sortant a annoncé l'assassinat du président d'Haïti Jovenel Moïse par un commando dans la nuit de mardi à mercredi.

Le président haïtien Jovenel Moïse a été assassiné tôt mercredi matin 7 juillet chez lui par un commando formé d'éléments étrangers, a annoncé le Premier ministre sortant Claude Joseph dans un communiqué.

Français

Assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon: le chef du commando tué par l'armée française

Paris a confirmé la mort de Baye Ag Bakabo, le chef du commando qui avait enlevé nos confrères Ghislaine Dupont et Claude Verlon le 2 novembre 2013 à Kidal dans le nord du Mali.

L’information circulait depuis mercredi mais n’avait alors rien d’officiel. Plusieurs membres de la famille de Baye Ag Bakabo avaient annoncé son décès sur les réseaux sociaux mais ni Barkhane, ni l’Élysée, contactés à ce moment-là, n’avaient confirmé.

Français

Pages

S'abonner à RSS - Assassinat