Vous êtes ici

Back to top

ACTUALITE

Norbert Zongo : L’hommage du mouvement « Endogène » à travers un panel

« La liberté d’informer, le droit de penser », slogan du journal l’Indépendant en son temps, est également le thème autour duquel a été organisé, ce jeudi 16 décembre 2021 au siège du mouvement Endogène, à Ouagadougou, un panel pour rendre hommage au journaliste d’investigation Norbert Zongo et trois de ses compagnons assassinés le 13 décembre 1998 à Sapouy. 

Français

Exposition: 14 photographes dévoilent le visage multiple des violences basées sur le genre

La ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Nassénéba Touré Diané a présidé la cérémonie officielle de vernissage d’une exposition photographique, intitulée « Violence basée sur le genre Dévoilée » tenue le 3 décembre 2021, à la Rotonde des arts contemporains, à Abidjan-Plateau.

Français

Tunisie : des militants espèrent dépénaliser l'homosexualité

En Tunisie, des avocats et militants des droits de l'homme ont déposé un recours contre l'emprisonnement de deux hommes pour homosexualité. Ils espèrent pouvoir aboutir à une annulation de la condamnation.

L'article 230 du Code Pénal tunisien, instauré pendant l'époque coloniale française, pénalise l'homosexualité, instaurant des peines pouvant aller jusqu'à trois ans de prison.

Français

Cissé Bacongo lance la 2è édition du Festival ‘’J’aime Koumassi’’

Du 10 au 18 décembre 2021, le député-maire de Koumassi, Cissé Ibrahim Bacongo organise la deuxième édition du « Festival J’aime Koumassi’’, une plateforme de présentation des atouts et acquis de cette commune autour du thème : « L’incivisme un frein au développement ». Le lancement officiel de cet événement a eu lieu le 10 décembre 2021, dans ladite commune.

Au menu de ces festivités, des conférences publiques, une foire, un village gastronomique, des concerts, des journées sportives, une opération de don de sang, etc.

Français

Amnesty International s'inquiète des fermetures de camps de déplacés

Au Nigeria, les projets de fermeture des camps de déplacés le nord du pays pourraient mettre en danger des dizaines de milliers de personnes. Dans un rapport publié ce mercredi 15 décembre, Amnesty International alerte sur la situation de près de 10 000 familles de déplacés internes installées à Maiduguri, la capitale de l'État du Borno.

Français

Pages

S'abonner à RSS - ACTUALITE