Vous êtes ici

Back to top

APRNEWS : Tchad - L’opposant Yaya Dillo est mort

Français

Au Tchad, l’opposant Yaya Dillo est mort hier des suites des blessures qu’il a reçues dans l’assaut du siège de son parti. L’annonce a été faite ce 29 février par le procureur près le tribunal de grande instance de Ndjamena, Oumar Kebellaye, lors d’une conférence de presse.  Il y aurait eu « des dizaines de blessés et de morts » et « 26 personnes sont interpellées », toujours selon le procureur.

« Nous venons d’apprendre l’assassinat du président du PSF, Yaya Dillo, par la junte au pouvoir et ses accompagnateurs. Une pensée pieuse pour cet homme de courage mort en défendant les valeurs de démocratie et de justice. Sincères condoléances à sa famille et à tous ses proches », a écrit mercredi sur Twitter Tollimi Abakar, président du Conseil National de la Résistance pour la Démocratie (CNRD), parti d’opposition au Tchad. 
  
Il faut rappeler que le siège du PSF (domicile de Saleh Deby) a été criblé de balles suite aux opérations des forces de l’ordre survenues ce 28 février. 
  
« On en veut à ma personne. Rappelez-vous, c'est la date d'anniversaire du 28 février 2021 où ils ont fait la même chose chez moi. Nous avons joué à la naïveté en parlant de pardon », avait indiqué mercredi à APRNEWS l’opposant tchadien. 
  
Yaya Dillo avait aussi démenti être derrière l'attaque du 19 février 2024 à la Cour Suprême et dénonce une mise en scène. « La Cour Suprême est protégée par au moins trois compagnies de gendarmerie », avait-il relevé.

Yaya Dillo, cousin du défunt président tchadien Idriss Deby Itno, est mort un 28 février, trois ans jour pour jour après une première tentative d’arrestation à son domicile au cours de laquelle sa mère et l’un de ses fils ont été tués. Lui-même en avait réchappé de justesse avant de prendre la route de l’exil pendant plusieurs mois.