Vous êtes ici

Back to top

APRNEWS : Le Nigeria sollicite l’expertise marocaine en matière de défense aérienne

Français

Le Nigeria souhaite approfondir sa coopération militaire avec le Maroc, en particulier dans le domaine de l’armée de l’air. Cette volonté a été exprimée par le chef d’état-major de l’armée de l’air nigériane, le maréchal Hasan Bala Abubakar, lors d’une rencontre avec l’attaché militaire de l’ambassade du Maroc à Abuja, le colonel Mohammed Abounasr.

Le maréchal Abubakar a salué la coopération fructueuse qui existe déjà entre les deux pays, notamment en matière de formation des pilotes et de maintenance des avions. Il a exprimé le souhait du Nigeria de « renforcer davantage » ces relations « pour le bénéfice mutuel des deux nations ». Le choix du Maroc par le Nigeria s’explique par la reconnaissance de l’expertise marocaine en matière de défense aérienne. En effet, les Forces armées royales (FAR)  marocaines disposent d’une expérience et d’un savoir-faire reconnus dans ce domaine, ce qui en fait un partenaire de choix pour le Nigeria.

La coopération militaire entre le Maroc et le Nigeria n’est pas nouvelle. Elle remonte à 2017, lorsque l’ancien chef d’état-major de l'armée de l'air nigériane, le maréchal Sadique Abubakar, avait annoncé que des soldats nigérians étaient en formation au Maroc. Cette nouvelle initiative du Nigeria témoigne de la volonté des deux pays de renforcer leurs liens bilatéraux et de promouvoir la paix et la sécurité dans la région.

Coopération en matière de défense aérienne

La coopération en matière de défense aérienne entre le Maroc et le Nigeria est un axe important de ce partenariat stratégique. Elle devrait connaître un développement important dans les années à venir. Mardi 14 mai, le roi Mohammed VI a annoncé une batterie de mesures, à l’occasion du 68èmeanniversaire de la création des FAR. Le souverain a salué « le travail colossal accompli par les Forces Armées Royales  pour la défense, avec abnégation, de l’intégrité territoriale du Royaume ».

Mohammed VI a assuré qu’il « veille constamment à développer les capacités des Forces Armées Royales, toutes composantes confondues, et à les doter de tous les moyens techniques modernes et des équipements nécessaires à travers des programmes de formation et de qualification de l’élément humain, tout en mettant en place des plans intégrés garantissant la disponibilité opérationnelle permanente et le renforcement de leurs capacités défensives en toutes circonstances ».

Évaluation globale des curricula de formation

Le roi a également salué « les membres des contingents militaires du Royaume déployés dans le cadre des Opérations de maintien de la paix en République Démocratique du Congo et en République Centrafricaine, en droite ligne avec les efforts des Nations Unies pour le rétablissement de la sécurité et de la paix dans ces deux pays frères ». Mohammed VI a donné des instructions pour « amorcer une évaluation globale des curricula de formation et des programmes d’entraînement militaire destinés à l’ensemble des militaires, tous niveaux confondus ».

L’objectif, selon le roi, étant « d’insuffler une nouvelle dynamique aux systèmes et supports d’enseignement et de les adapter aux nouvelles mutations, tout en adoptant une pensée renouvelée et des méthodes innovantes dans les domaines scientifiques, technologiques et de l’intelligence artificielle ». Le roi du Maroc a aussi annoncé « la construction d’un nouveau siège du Collège Royal de l’Enseignement Militaire Supérieur, en tant que pôle universitaire intégré, qui abrite l’ensemble des écoles de formation militaire supérieure des officiers des différentes composantes terrestres, aériennes, navales et de la Gendarmerie Royale ».