Vous êtes ici

Back to top

Sauna vaginal : une tendance Tik Tok risquée

Aprnews - Sauna Vaginal - Hygiène Intime - Tiktok - Réseaux Sociaux - Santé - Au féminin - Actualité - Monde
Lundi, 25 octobre 2021

Sauna vaginal : une tendance Tik Tok risquée

Mise en avant par certaines utilisatrices, cette pratique comporterait de nombreux risques comme des mycoses ou des varices.

Régler le cycle menstruel”, soigner les infections”, “augmenter la libido ou encore “se débarrasser des mauvaises énergies sont autant d’arguments avancés par certaines tiktokeuses pour promouvoir le sauna vaginal. Pourtant, cette tendance pourrait avoir des effets particulièrement néfastes. Dans Elle, la gynécologue Nasrine Callet a exposé les risques d’une telle pratique. Infections, brûlures ou sécheresse, la tendance aussi connue sous le nom de yoni steam” n’est définitivement pas à prendre à la légère.

Comme son nom l’indique, la pratique vise à exposer son vagin aux vapeurs d’une eau bouillante préalablement infusée aux herbes. L’idée est de s’accroupir au-dessus du récipient et d’y rester quelques minutes. Interrogée par Elle, l’experte évoque des vapeurs néfastes pouvant dérégler la flore intime. Le mélange eau et chaleur n’est pas bon : les muqueuses à l'intérieur du vagin vont garder l'humidité, qui est un facteur de prolifération des mycoses et des champignons, explique Nasrine Callet. Par ailleurs, une eau trop chaude peut entraîner des brûlures et affecter la circulation pelvienne, ce qui pourrait favoriser l’apparition de varices. En clair, l’experte déconseille vraiment cette pratique”.

 

Les dangers de la méconnaissance du vagin

Sur TikTok, le hashtag #YoniSteam comptabilise plus de 30 millions de vues. Et chaque adepte y va de son propre conseil pour réaliser le sauna vaginal optimal. Cette pratique ne vient cependant pas du réseau social ; en effet, en 2015, Gwyneth Paltrow avait déjà vanté les mérites de cette méthode controversée, rappelle le magazine.

Et si cette pratique trouve autant d’adeptes, c’est aussi parce qu’elle profite d’une méconnaissance des femmes sur leur propre vagin. La gynécologue tient à le rappeler : le vagin est un organe autonettoyant. Il n’a donc pas besoin de vapeur pour fonctionner correctement. Une bonne hygiène intime, c’est un lavage de la vulve à l’eau, et c’est tout. Et on ne met rien à l’intérieur, insiste Nasrine Callet. Le vagin, comme les intestins, n’est pas un organe stérile et dispose de bactéries bénéfiques. Ces bactéries protectrices constituent l’équilibre de la flore vaginale et, parce qu'il est très fragile, cet équilibre doit être respecté.

Aprnews avec Aufeminin