Vous êtes ici

Back to top

La Côte d’Ivoire mobilise 2 189,8 milliards FCFA de ressources au premier trimestre

Aprnews - ressources mobilisées - économie - Covid-19 - gouvernement - Ecofinance - Abidjan - Côte d'Ivoire
Jeudi, 27 mai 2021

La Côte d’Ivoire mobilise 2 189,8 milliards FCFA de ressources au premier trimestre

L'Etat ivoirien a mobilisé 2 189,8 milliards FCFA de ressources au premier trimestre 2021, a annoncé mercredi un communiqué émanant de la présidence de la République.

C'est à noter que ce résultat est principalement lié à la performance enregistrée dans le recouvrement des taxes sur les produits pétroliers, des taxes générales à l'importation de marchandises et des droits d'enregistrement des deux principales matières premières à savoir café et le cacao, dont le pays garde la première place au plan mondiale en matière de production (cacao).

Plusieurs recettes ont été amorties. Selon le même communiqué, ces « recettes fiscales ont été recouvrées à hauteur de 1 051,3 milliards de FCFA à fin mars 2021, avec un écart positif de 77,4 milliards de FCFA par rapport à l’objectif de 973,9 milliards de FCFA ».

Le gouvernement ivoirien explique aussi que  « les dépenses ont été globalement exécutées à hauteur de 1 400,3 milliards de FCFA à fin mars 2021, pour une prévision de 1 624,5 milliards de FCFA, soit un taux d’exécution de 86,2%. Ces dépenses comprennent notamment les investissements exécutés à hauteur de 239,5 milliards de FCFA contre une prévision de 401,1 milliards de FCFA et les dépenses de lutte contre la pauvreté et de réduction des disparités sociales établies à 558,7 milliards de FCFA à fin mars 2021, au-dessus de l’objectif plancher de 546,9 milliards de FCFA ».

Ces résultats encourageants prouvent que le pays tient tant bien que mal sur " pieds '' malgré les conséquences économiques liées à la pandémie de la Covid-19. La Côte d'Ivoire entend maintenir sa stabilité économique dans le but d'atteindre ses objectifs de développement. 

Pour ce fait, le gouvernement mise sur le Ministère en charge du Budget et l’ensemble des Ministères concernés à  « l’effet de poursuivre les efforts de mobilisation des ressources, tout en veillant à la maîtrise continue des charges de fonctionnement et à l’amélioration de la capacité d’absorption des crédits d’investissement ».

La rédaction Aprnews
Elysée Tapé