Vous êtes ici

Back to top

France : une start-up créé un plastique contre la covid-19

Aprnews - une start-up créé un plastique contre la covid-19 - Actualité - Industrie - France
Mercredi, 14 octobre 2020

France : une start-up créé un plastique contre la covid-19

Un film plastique qui permet de protéger toutes surfaces contre les germes et les virus.

Telle est la promesse des films plastique tueurs de virus élaborés par la start-up toulousaine Pylote, comme le relaie 20 Minutes. Un film plastique, dont l'efficacité est de plus de 50 mois, qui agit comme bouclier contre le coronavirus mais aussi contre les germes de gastro-entérite, de grippe ou d'herpès.

« Cette technologie basée sur des microsphères minérales permet de déployer le film sur n'importe quelle surface, sans perte d'efficacité dans le temps », indique le PDG de la start-up, Loïc Marchin, au sujet de ces microsphères sans danger pour la peau ni pour les jeunes enfants. « Ce film agit comme un bouclier pour éviter une contamination par des organismes déposés en toussant ou par les doigts. Grâce à notre technologie, les virus et germes sont détruits en surface, avec une efficacité sur plus de 50 mois. » 

Un film protecteur utilisé par Corsair

Un produit déjà testé et approuvé par la compagnie aérienne Corsair. Le film plastique avait alors été déposé une première fois le 29 septembre dernier sur les tablettes de l'avion afin de protéger les passagers du Covid-19 d'un vol reliant Paris-Orly à Abidjan en Côte d'Ivoire. Une solution vers laquelle la compagnie s'est finalement tournée pour ses autres vols. Le film plastique ne perd pas ses propriétés au lavage et au toucher. Un autre film protecteur proposant les mêmes fonctions a également été développé pour être utilisé par les entreprises et les écoles. 

Un dispositif qui permet alors de lutter contre le coronavirus, virus dont la durée de vie sur une surface peut atteindre les 28 jours. En effet, une étude dévoilée ce lundi 12 octobre par l'Agence scientifique nationale australienne (CSIRO) souligne que le virus est « extrêmement résistant ».

Le Point