Vous êtes ici

Back to top

France : La FIFA vient de publier la nouvelle édition des rapports Global Transfer Market

Illustration aprnews - Transferts joueurs - Football
Mercredi, 22 janvier 2020

France : La FIFA vient de publier la nouvelle édition des rapports Global Transfer Market

Le rapport inclut des tableaux détaillant le nombre et le montant des transferts pour chacune des 211 associations membres de la FIFA, ainsi que d’autres informations telles que les types de transferts, la nationalité et l’âge des joueurs et joueuses, mais aussi des comparaisons avec les données des années précédentes.

"Nous nous réjouissons de pouvoir vous adresser ces rapports GTM pour le football masculin et féminin, qui rendent compte de l’évolution constante des tendances sur le marché mondial des transferts. Ils laissent notamment apparaître un nouveau record du nombre de transferts masculins à l’échelle mondiale ainsi qu’une hausse globale de l’ensemble des données sur le marché féminin. C’est un signe du développement positif du football féminin, que nous espérons voir se poursuivre en 2020", déclare Emilio García Silvero, directeur de la division Juridique et Conformité de la FIFA.

Les chiffres figurant dans les rapports Global Transfer Market sont issus d’ITMS, une plateforme utilisée par les 211 associations membres et par plus de 7 000 clubs professionnels pour la gestion des transferts internationaux des joueuses et des joueurs professionnels.

Principaux chiffres pour le football masculin :

  • Un montant record de USD 7,35 milliards a été dépensé lors des transferts, soit 5,8% de plus qu’en 2018
  • 18 042 transferts internationaux ont été enregistrés, un nouveau record impliquant 15 463 joueurs issus de 178 pays différents
  • 80% des indemnités de transfert sont à mettre à l’actif de 100 clubs uniquement
  • Le Portugal affiche le bilan net positif le plus important (USD 384 millions) et l’Angleterre enregistre le bilan net négatif le plus élevé (USD -549,9 millions)
  • Plus d’un quart des transferts de joueurs de moins de 18 ans incluent une prime à la revente

Principaux chiffres pour le football féminin :

  • Toutes les tendances sont à la hausse, notamment le nombre de transferts internationaux (+19,7%), le nombre de clubs impliqués (+24,5%) et le montant des indemnités de transfert (+16,3%)
  • Un transfert sur cinq concerne une joueuse des États-Unis, de loin le pays le plus représenté sur le marché des transferts
  • La durée moyenne des contrats est passée de 10,5 mois en 2018 à 12,1 mois en 2019 (+16%)