Vous êtes ici

Back to top

Côte d'Ivoire : Guillaume Soro humilié par Doumbia Major

Apr-News-Côte d'Ivoire : Guillaume Soro humilié par Doumbia Major
Lundi, 11 mars 2019

Côte d'Ivoire : Guillaume Soro humilié par Doumbia Major

APRNEWS - À force de vouloir occuper à tout prix le terrain médiatique, Guillaume Soro et ses communicants se brisent les aigles. Dr Doumbia Major s’est engouffré dans une brèche ouverte par l’ancien patron de la rébellion armée de 2002 pour lui adresser une épître. Pour le Docteur en Sciences du langage, diplômé de l’Université Paris-Est Créteil (UPEC), l’ex-Président de l’ Assemblée nationale de Côte d’Ivoire n’a absolument rien d’un leader, a fortiori d'un futur Président.

Quand Doumbia Major ridiculise Guillaume Soro

Doumbia Major, malgré son niveau intellectuel très poussé, il faut le reconnaitre, est absent de la liste des ténors de la vie politique ivoirienne. Puisqu’il n'arrive pas à intégrer le cercle restreint des grosses têtes de la politique ivoirienne, Doumbia Major s’est érigé en un véritable poil à gratter pour ses adversaires politiques. En fin de semaine dernière, dimanche plus précisément, c’est Guillaume Soro qui a fait les frais de son passage au tomodensitomètre des faits et gestes de la classe politique ivoirienne.

Depuis qu’il a été évincé de son ancien poste de Président de l’ Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro qui a du mal à tenir une version cohérente des conditions de son départ de l’hémicycle, parce qu’il dit à d’autres endroits être parti de lui-même du poste pour mieux affirmer ailleurs qu'il a été contraint à la démission, multiplie les sorties publiques. Et c’est sa dernière qui lui vaut un coup de douze de Doumbia Major, dont il était anciennement proche.

Guillaume Soro est taxé par ses adversaires de vouloir être président de la République de Côte d’Ivoire alors qu’il n’a ni programme de gouvernement ni un réseau capable de lui permettre d’aller au bout d’éventuelles actions devant propulser le pays à un plus haut niveau. C’est peut-être en réponse à cette attaque que l’ancien patron des Forces Nouvelles s’est penché sur le sujet, mais maladroitement.

Soro Guillaume reconnait qu’il n’a pas de programme de gouvernement, mais qu’il veut concevoir sa feuille de route avec les aspirations de la population. Il souhaite pour ce faire recevoir des propositions de toutes les couches sociales. « Démagogie », lui répond quasiment Doumbia Major qui voit là une incroyable meconnaissance de Soro Guillaume des exigences de la fonction de Président de la République.

L'incompétence de Soro Guillaume relevée par Doumbia Major
« KO je n'ai pas de projet de gouvernement, c'est avec vous qu'on va commencer à élaborer un projet », reprend le contradicteur de Guillaume Soro avant de taxer de « Ridicule ! » cette approche en disant : «Donc toi tu vas aller demander aux Gnanbros (syndicalistes des minis cars de transport à Abidjan - parfois des anarchistes) ce qu'ils veulent faire sur les routes ? Mais ils vont te dire qu'ils veulent que chaque carrefour devienne une gare où ils vont racketter les chauffeurs !

«Tu vas aller prendre l'avis des microbes (Enfants en conflit avec la loi - selon le gouvernement ivoirien - en réalité de petits criminels en puissance) sur ce qu'il faut pour que le pays aille mieux ? Mais ils vont te dire de supprimer les commissariats, pour qu'ils puissent travailler tranquillement ! », lui répond Doumbia Major avant de lui donner une leçon sur ce que devrait être un dirigeant politique qui aspire à gouverner son peuple.

Il déclare : « Un pays doit être conduit par des leaders qui conduisent le destin du peuple. Ils exposent leur vision de la société au peuple qui accepte ou pas d'être conduit par cette vision et ce projet de société. Un pays n'est pas conduit par les désirs de la foule et de la multitude non avertie ! »

Soro Guillaume ayant ouvert une brèche avec sa douteuse proposition pour diriger la Côte d’Ivoire, Dr Doumbia Major en profite pour lui faire savoir que lorsqu’on « n'a pas de vision ni de programme chiffrable et budgétisable, on ne vient pas sur la place publique pour dire qu'on veut faire de la politique. On ne fait pas de la politique en disant à chacun de dire ce qu'il veut et que c'est ça qu'on va faire ! Ça, c'est du populisme, c'est être un vacuitaire et ça montre qu'on n'est pas assez mature pour gérer un État. »

Guillaume Soro "un tonneau vide", selon Doumbia Major
Et puisqu’il tient une bonne occasion de faire savoir à Soro Guillaume que les différents postes de ministre, Premier ministre et Président de l’ Assemblée nationale de Côte d’Ivoire qu’il a occupés ne sont pas le résultat de son mérite, il lui lance : « Ça, c'est une preuve qu'on a affaire à un tonneau vide qui est à la recherche du pouvoir , juste pour le prestige et pour les privilèges et pour piller les richesses du pays comme il l'a déjà fait par le passé dans les zones qui étaient accidentellement sous son contrôle. »

Pour mémoire, Guillaume Soro et son armée étaient parvenus en 2002 à couper la Côte d’Ivoire en deux, avec près de 60% du territoire sous sa gestion. En plus du racket des paysans dans sa zone par ses bandes armées, des banques, notamment les antennes locales de la BCEAO avaient été braquées. Plusieurs milliards de francs CFA contenus dans ces réserves de la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest disparaitront à jamais. L’ex-patron des armées de combattants qui sévissaient dans la zone ne s’est jamais expliqué devant la justice sur ces faits.