Vous êtes ici

Back to top

Cameroun : Une nation se bâtit progressivement

Mardi, 25 septembre 2018

APRNEWS- Inutile de recréer la roue, les mêmes causes produisent les mêmes effets.

Comment les nouvelles nations émergentes ont pu s’imposer économiquement ? Une constante qui revient est la longévité au pouvoir de leurs dirigeants. Non pas parce qu’ils sont les seuls à travailler, mais ils incarnent une certaine stabilité, une certaine confiance et des espoirs. L’espoir vient de ce que pendant des décennies, ils ont su maintenir la barre, au rythme des vents et marées.

Un peu plus en arrière, il y a deux ou trois siècles, comment étaient les pays de ceux qui sont devenus les donneurs de leçons. C’était pire tout simplement. Nous africains et plus particulièrement camerounais faisons mieux.

Il a fallu un demi-siècle pour pouvoir parler à la tribune des grands. Mais il y a encore du travail à faire. Et ce travail ne peut se faire que dans la confiance, la sérénité. 

Il faut donc un chef capable de rassurer le peuple, et surtout faire bénéficier l’ensemble de la population. C’est ce qui se fait depuis 36 ans. Ces longues années ont vu naitre et grandir de nombreux camerounaises et camerounais. Et ceux-là, ils sont heureux. Ils ont envie de continuer avec leur guide. Ceux qui n’en veulent pas se rendront aussi aux élections. 

Il sera question de savoir quelle est la volonté du plus grand nombre de camerounais. Les élections de 2011, ont été une grande leçon pour tous. Adversaires comme partisans. Paul Biya et le RDPC sont infranchissables. Et c’est en leur accordant plus de force qu’ils seront plus forts pour un Cameroun plus fort.