Back to top

VIDEO- Révélation : Mobutu Séséko serait Togolais de père et de mère

© Sercom APRnews Photo Révélation : Mobutu Séséko serait Togolais de père et de mère

C’est sûrement la plus grande révélation jamais faite sur l’ancien homme fort du Congo : Mobutu Séséséko serait de nationalité togolaise selon l’ancien journaliste de l’Office zaïrois de radio et de télévision Christophe Kwebe Kimpele.

Selon les révélations du journaliste, Mobutu serait le fils d’un cheminot togolais appelé AHODIKPE qui était arrivé à Brazzaville en 1928. Sa mère, togolaise elle aussi, avait rendu l’âme deux mois seulement après la naissance du petit Mobutu alors qu’AHODIKPE travaillait sur le chemin de fer Brazzaville-Océan.

Le nourrisson fut remis au curé de Brazzaville qui le confia à son tour à son domestique dont la femme venait également d’accoucher. Cette dernière qui était censée allaiter le petit Mobutu contre une rémunération finit par s’attacher au petit au point de l’adopter à la mort de son propre fils frappé par une épidémie de variole.

Pour éviter qu’on ne lui enlevât le petit Mobutu, elle se sépara de son mari et s’enfuit à Kinsasha puis à Lisala où le père biologique de Mobutu perdit complètement les traces de son enfant et mourut de chagrin quelques années plus tard.

Contrairement à ce que dit sa biographie officielle, Albéric Gbémani, le domestique du curé de Brazzaville ne serait donc pas le père biologique du président congolais. La preuve, soutient Christophe Kwebe Kimpele, c’est que Mobutu ne porte pas le nom de famille Gbémani comme les autres enfants que « Maman Yémo » -sa mère adoptive- a eus avec Albéric Gbémani.

« Mobutu connaissait la vérité et toujours cherché à connaitre la tombe de son père biologique Ahodipè. Il l’a même reconnu dans le livre Dignité pour l’Afrique qu’il a écrit avec Jean-Louis REMILLEUX un journaliste français » poursuit-il.

Pour rappel, le Maréchal Mobutu Sese Seko a dirigé la République démocratique du Congo de 1965 à septembre 1997 où il meurt d’un cancer à Rabat au Maroc. Il entretenait des liens forts avec le Togo et avec son président feu général Eyadéma Gnassingbé.