Vous êtes ici

Back to top

Côte d’Ivoire- Littérature : « La Gentille et la Méchante », présentée au public

Français

APRNEWS - La journaliste émérite Djeynab Hane-Diallo vient de faire un grand saut dans le monde littéraire. En effet, elle a procédé au lancement dédicace de son premier livre « La Gentille et la Méchante » le mardi 05 décembre au Restaurant Chez Marcène, au Plateau. 

Une cérémonie sobre qui a réuni autour de l’auteure, le monde littéraire et éducatif, parents et amis. La cérémonie a été rehaussée par la présence de M. Jean-Claude Brou, Ministre de l’Industrie et des Mines, parrain de ladite cérémonie. Le parrain a tenu à féliciter l’auteure pour la qualité de l’ouvrage qui séduit par le fond et la forme. 

Un chef-d’œuvre made in Côte d’Ivoire qui, selon le Ministre, est « une œuvre pédagogique qui vient préparer les enfants à cette réalité de la vie, l’existence du bien et du mal (…) Mme Diallo veut nous rappeler que les personnes méchantes peuvent changer et semer la joie autour d’elles…» Pour le Ministre, notre monde est un monde de violence marqué par la radicalisation, le terrorisme. 

Djeynab Hane-Diallo fait œuvre utile en inculquant « aux enfants les bonnes valeurs » qui leur permettront de faire l’économie de la  violence à l’âge adulte. L’auteure est intervenue pour adresser ses remerciements aux invités qu’elle considère individuellement comme représentant quelque chose dans sa vie. 

« Tous sans exception, vous m’avez aidé à réaliser un de mon rêve, à savoir mon livre qui ne s’est pas fait sans douleur» a-t-elle indiqué non sans préciser que son conte « est l’histoire de toute une équipe» qu’elle n’a cessé de remercier. 

Mère de famille, elle s’est réjouie d’apporter un peu de son imagination dans la vie des tout-petits, premiers destinataires de « La Gentille et la Méchante ». 

Pour l’éditeur M. Faustin Toha, Directeur des Editions Tabala, le conte « donne le goût du rêve, l’espoir d’une révolte sur une réalité décevante, exorcise la peur de la mort et apprend à ne pas baisser les bras face aux adversités. Cette bataille merveilleuse de la lumière contre les ténèbres, du bien contre le mal (…) s’achève allègrement en proposant une morale ». 

Tout en exhortant les parents à offrir le livre à leurs enfants en cette fin d’année, il a salué Djeynab Hane-Diallo pour avoir fait le choix de s’adresser aux enfants. Un choix audacieux dont les résultats échappent à l’auteure « puisque chaque enfant pourra en faire sa propriété »

La Ministre de l’éducation nationale, de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle ainsi que son collègue de la culture et de la Francophonie étaient représentés cette cérémonie.

Serges Kamagaté