Back to top

Yahya Jammeh

Législatives en Gambie: Arrivée des premiers observateurs

Pour la première fois en Gambie, l'Union européenne déploie une mission d'observation des élections. Une chose impensable sous l'ancien régime de Yahya Jammeh. Depuis ce mardi, et sur invitation de la Commission électorale indépendante (IEC), 14 premiers observateurs ont été répartis dans le pays pour scruter le déroulement de la campagne et des élections législatives du 6 avril prochain. En tout, ils seront une cinquantaine d'experts électoraux, présents en Gambie le jour J.

Gambie - Elections législatives: Des divisions en vue

En Gambie, les premières élections de l'après-Yahya Jammeh se tiennent dans un peu moins d'un mois. Il s'agit de renouveler les membres de l'Assemblée nationale, élus pour un mandat de 5 ans. L'APRC, formation de l'ancien président gambien Yahya Jammeh aujourd'hui en exil, a présenté des candidats. Mais ces élections laissent surtout entrevoir des divisions au sein de la majorité présidentielle, qui pourrait aller aux élections en ordre dispersé.

En Gambie, les têtes de l’ancien système Jammeh continuent de tomber

Le général Ousman Bargie a été limogé, de son poste de chef d’état-major de l’armée gambienne et remplacé par le général Massaneh Kinteh, a-t-on appris, lundi 27 février, de plusieurs sources sécuritaires. Ce limogeage est une poursuite du grand nettoyage qu’opère actuellement le président Adama Barrow dans les services de sécurité mis en place par son prédécesseur, Yahya Jammeh.

Gambie - régime Jammeh: Le chef de système pénitentiaire limogé

Le nouveau président Adama Barrow continue de tourner la page du système Jammeh. Après avoir limogé le chef des renseignements, le chef de l'Etat a limogé David Colley, le chef du système pénitentiaire. Un système dénoncé depuis des années par les défenseurs des droits de l'homme pour les multiples exactions commises dans les geôles gambiennes.

Gambie: Yankuba Badjie, arrêté par la police gambienne

Il était l'un des hommes les plus craints de Gambie, Yankuba Badjie a été arrêté lundi soir 20 février par la police gambienne. Une information confirmée mardi à RFI par le porte-parole de la police. Badjie a dirigé durant de longues années la NIA, la National Intelligence Agency, autrement dit les services secrets gambiens. La NIA a très mauvaise réputation. Elle est accusée d'assassinats, de torture et de disparitions.

Pages

S'abonner à RSS - Yahya Jammeh