protestation

Tchad : « Les manifestants expriment un ras-le-bol populaire »

L'agression sexuelle de Zouhoura par un groupe présumé de fils de dignitaires n'en finit plus d'agiter le Tchad. L'affaire a pris une tournure politique, conduisant le président Idriss Déby Itno à réagir et à condamner "fermement cet acte".

Une réaction qui n’a pas suffit à apaiser les tensions. Lundi 15 février, une manifestation de jeunes à N’Djamena était violemment dispersée par la police antiémeute, provoquant la mort d’un jeune homme. Depuis, les cortèges se sont multipliés et les manifestations se sont étendues au reste du pays.

S'abonner à RSS - protestation