Back to top

Musique

Côte d'Ivoire : "Je ne suis pas une fiotte" Debordo

« Je ne suis pas une fiotte encore moins une mauviette. Je suis un garçon », brandit-il avant de s’en prendre à Serge Beynaud qu’il accuse de se faire passer par un guignol. « Quelqu’un ne peut pas traiter ma femme de guenon et je vais m’afficher avec lui. Je ne suis pas une fiotte, je suis direct. Tu peux continuer tes blagues mais ne m’y mêle plus au risque que tout se gâte entre nous. Tu peux continuer tes blagues et tes lâchetés avec Bébi Philip mais pas avec moi. Tu n’as pas respecté ta femme, arrête tes stupidités.

L’artiste ivoirien Arafat DJ dans le top des 100 jeunes les plus influents d’Afrique en 2017

L’artiste-chanteur Coupé-décalé ivoirien, Arafat DJ, figure sur la liste des 100 jeunes les influents d’Afrique à l’édition 2017 de « l’Africa Youth Awards», une initiative panafricaine qui distingue depuis 2014, l’excellence des jeunes africains qui contribuent, dans leurs domaines respectifs, au succès du continent.

Explosion dans une discothèque où se produisait Maître Gims

Lejsl - Une détonation a été entendue dans la nuit de mercredi à jeudi près d'une discothèque du Cap-d'Agde où se produisait Maître Gims. 

Stressé comme jamais. Une discothèque du Cap-d'Agde, dans laquelle se produisait le rappeur Maître Gims, a dû être évacuée dans la nuit de mercredi à jeudi après une détonation, rapporte franceTVinfo.

Sénégal : Une chanteuse arrêtée "pour avoir insulté" le président

BBC- Au Sénégal, une chanteuse a été arrêtée jeudi soir par la police après la diffusion d'un enregistrement audio dans lequel elle tient des propos désobligeants sur le président de la République Macky Sall.

Amy Collé Dieng, une chanteuse très connue de Mbalax, un rythme local, a tenu ces propos dans un groupe WhatsApp de partisans de Karim Wade, le fils d'Abdoulaye Wade en exil au Qatar.

En Côte d’Ivoire, le sulfureux coupé-décalé du ministre et de l’ambianceur

Le Monde- La foule n’est plus qu’un grand cri suspendu. DJ Arafat gravit les marches qui le conduisent à la scène, sur des trompettes synthétiques de triomphe romain. Casquette blanche, chemise imprimée au visage du président Ouattara, le ministre d’Etat Hamed Bakayoko l’attend, les bras ouverts. Le parrain et son lieutenant. « C’est mon fils ! C’est mon fils ! », hurle le politicien.

Pages

S'abonner à RSS - Musique