Back to top

Monnaie

« Le Franc, malgré son nom, est la monnaie de Africains », affirme le ministre français de l’Economie Michel Sapin

Le ministre français de l'Economie Michel Sapin a refusé vendredi d'évoquer le débat sur le Franc CFA en Afrique, se retranchant derrière la souveraineté des Africains sur le sujet lors d'une réunion des ministres des finances de la zone franc à Abidjan.

Nigéria : sortir du casse-tête des taux de change

Après des mois de récession, une forte inflation et une perte massive des investissements étrangers, la Banque Centrale du Nigeria (CBN) a pris des mesures pour tenter d'harmoniser les cours officiels et du marché noir de la devise nationale : un casse-tête des taux de change qui empoisonne l'économie du géant ouest-africain.

Comment on est-on arrivé là ?

Les pourfendeurs du franc CFA se rallient à Lausanne

« On en a marre, l’Afrique en a marre, marre, marre », composait la star africaine Tiken Jah Fakoly dans son album Françafrique en 2002. Quinze ans plus tard, cette chanson figure toujours parmi les plus prisées du Continent Noir; elle exprime une colère répandue vis-à-vis de l’ancien colonisateur. Une lassitude qui revient aujourd’hui au-devant de la scène et qui se focalise autour du franc CFA, une devise arrimée à l’euro et présente dans quatorze nations au sud du Sahara.

Macky Sall : « Je dis que le franc CFA est une bonne monnaie à garder »

Le président de la République qui est en visite d’Etat à Paris a été rarement aussi prolixe. En moins d’une semaine, il a, en effet, accordé pas moins de quatre interviews à différents organes de presse étrangers. La dernière en date est avec le « Point Afrique ».  Une occasion saisie par ces confrères pour interpeller le chef de l’Etat sur la lancinante question du Franc CFA. 

RDC : le «baromètre de Kinshasa», cet imprévisible marché noir des devises

Malgré les interventions de la Banque centrale de RDC, un dollar américain vaut toujours plus de 1 000 francs congolais. Cette dépréciation de la monnaie s'explique entre autres, selon les autorités de la RDC, par la baisse des cours des matières premières. Dans son discours à la nation, à l'occasion de la fête de l'Indépendance, le président Kabila a dit être conscient de la baisse du pouvoir d'achat et a assuré que des mesures avaient été prises.

Pages

S'abonner à RSS - Monnaie