justice

Gabon : Remaniement sur fond d'opération anticorruption

Principales sources de devises du Gabon, le pétrole et les hydrocarbures font l'objet d'une attention particulière de la part du président de la République. Ali Bongo Ondimba a en effet nommé un nouveau ministre pour le secteur en remplacement d'Étienne Dieudonné Ngoubou, actuellement en détention après « les soupçons de détournements de deniers publics » à son endroit. Sur fond de chute des recettes, Pascal Houangni Ambourouet est donc désormais en charge du Pétrole et des Hydrocarbures.

Gambie - Investiture : Barrow insiste, Jammeh résiste

« Le mandat de Jammeh se finira le 19 janvier, et à cette date commencera le mandat du président élu Barrow. (...) Il sera investi et assumera alors sa fonction sans faillir », a affirmé dimanche son porte-parole, Mai Fatty, cité par l'AFP, et présent avec lui dans la capitale sénégalaise. Intimidation ou décision ferme alors que la Cour suprême doit en principe se prononcer, ce lundi, sur les derniers recours déposés la semaine dernière par les avocats de Yahya Jammeh ?

Guinée : En colère , Alpha Condé promet de sévir

Le Président Alpha Condé promet désormais de sévir. Alors qu’au moins 8 personnes ont été tuées dans des vindictes populaires en Guinée ces derniers temps à différents endroits dans le pays, le président Alpha Condé vient de hausser le ton ! Le Chef de l’Etat prévient que désormais toute personne prise en train de se rendre justice sera emprisonnée.

Gabon : 500 milliards Fcfa détourné par un Ministre

L’ancien ministre de l’Economie, du Commerce, de la Promotion de l’Investissement, cheville ouvrière d’Ali Bongo Ondimba et de Maixent Accrombessi, Magloire Ngambia a été incarcéré à la prison centrale après son audition, 48 heures plus tôt, par les services de la Direction générale des recherches (DGR), mardi 10 janvier à Libreville. La justice gabonaise a signé un mandat de dépôt qui mentionne qu’il aurait détourné plus de 500 milliards de francs CFA de fonds publics, soit 760 millions d’euros.

Youssouf Fofana condamné à 10 ans de prison pour tentatives d'extorsion de fonds et menaces

L'ancien chef du "gang des barbares", Youssouf Fofana a été condamné mardi à une peine de dix ans de prison assortie d'une période de sûreté des deux tiers pour des dizaines de tentatives d'extorsion de fonds et menaces de mort, lors d'un procès où il n'a fait qu'une brève apparition.

Pages

S'abonner à RSS - justice