Back to top

justice

Arabie saoudite: 14 jeunes en passe d’être exécutés pour avoir participé aux manifestations

Le Haut-Tribunal de Ryad en Arabie saoudite a ratifié le jeudi 25 mai l’exécution de 14 jeunes saoudiens originaires de la région de Qatif accusés d’avoir participé aux manifestations populaires qui ont éclaté dans la foulée du Printemps arabe en 2011. Leur verdict a été transféré à la Cour royale pour obtenir son approbation.

Gabon - Pierre Péan : Pour Ali Bongo, l’arrivée de Macron est une mauvaise nouvelle

Tout comme Jean Ping, il y a quelques jours, Pierre Péan doute de la capacité d’Ali Bongo à arriver jusqu’au terme de son second mandat. Moins précis que l’opposant qui a affirmé que le président de la République aura quitté le pouvoir d’ici à 2018, le journaliste-écrivain français ne pense pas moins que tout est réuni pour que cette éventualité se matérialise. Et l’élection d’Emmanuel Macron, le 7 mai en France, n’arrangerait rien selon lui.

Ethiopie : Plus de six ans de prison pour des publications sur Facebook

En Ethiopie, l'opposant Yonathan Tesfaye a été condamné jeudi 25 mai à de la prison ferme. Ce porte-parole d'un important parti d'opposition, le Parti bleu, avait été arrêté en décembre 2015 après avoir publié sur Facebook une série de posts soutenant les manifestations de 2015 et 2016 en pays oromo. Le pouvoir avait dénoncé ces manifestations comme étant manipulées par des groupes extrémistes basés à l'étranger.

Espagne : Lionel Messi condamné pour fraude fiscale

La Cour suprême espagnole a annoncé mercredi avoir rejeté le recours déposé par le footballeur argentin du FC Barcelone Lionel Messi et maintenu sa condamnation. En juillet 2016, le tribunal de Barcelone a condamné Lionel et Jorge Messi à 21 mois de prison et à une amende de 3,7 millions d'euros pour avoir fraudé le fisc à hauteur de 4,16 millions liés aux droits à l'image du joueur entre 2007 et 2009.

Gabon : Les millions bloqués du lobbyiste qui portait les valises d’Ali Bongo

Les autorités américaines ont séquestré un demi-million de dollars sur les comptes du lobbyiste américain Joseph Szlavik. Ce dernier est soupçonné d’avoir transféré illégalement des fonds aux Etats-Unis, dont certains depuis la Suisse, pour régler des dépenses du président gabonais Ali Bongo et de ses proches entre 2010 et 2013.

Pages

S'abonner à RSS - justice