Back to top

Ibrahim Boubacar Keita

Mali: L’opposition se réjouit du report du projet de révision constitutionnelle

Au Mali, le référendum sur le projet de révision de la Constitution n'aura pas lieu le 9 juillet. Face à une opposition et une société civile qui descendent dans la rue, face à une fronde au sein même de la mouvance présidentielle, Ibrahim Boubacar Keïta a tranché. Sans donner un nouveau calendrier. Le projet devait permettre de relancer les accords d'Alger, mais le nord du pays, à ce jour, ne peut participer au référendum.

Mali : Le référendum reporté à une date ultérieure

RFI- C'est un compte rendu du Conseil des ministres présidé par le chef de l'Etat malien qui a annoncé ce 21 juin le report à une date ultérieure du référendum. Aucune explication officielle, mais on sait que la Cour constitutionnelle s'apprête à donner son avis sur l'organisation de ce référendum. Le gouvernement malien a-t-il pris les devants ?

Mali: Poursuite des consultations en vue de former le nouveau gouvernement

Ce lundi 10 avril, le nouveau Premier ministre malien Abdoulaye Idrissa Maïga aura un programme plutôt chargé. A 11 h temps universel, il y a la passation de charges avec le Premier ministre sortant. Et très rapidement, il va donner un coup d’accélérateur aux consultations en vue de la formation du nouveau gouvernement. Un gouvernement dont la colonne vertébrale se dessine avec précision.

Mali : Un nouveau premier ministre nommé

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a nommé ce samedi chef du gouvernement son actuel ministre de la Défense, Abdoulaye Idrissa Maïga.

« Le président a voulu donner un nouveau souffle à son quinquennat. Il a aussi voulu tenir compte du fait majoritaire en nommant pour la premières fois à ce poste un responsable de son parti », a indiqué un conseiller du chef de l'Etat.

La sécurité au Mali "reste préoccupante"

La sécurité au Mali "reste préoccupante" en dépit des moyens déployés et des dernières avancées sur l'accord de paix, a déclaré samedi à Bamako le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU.

"La situation sécuritaire reste globalement préoccupante. Nous sommes beaucoup trop fréquemment attaqués par les groupes armés", a affirmé Hervé Ladsous lors d'une conférence de presse.

Pages

S'abonner à RSS - Ibrahim Boubacar Keita