Back to top

Hillary Clinton

Un fils Trump admet avoir accepté l'aide de Moscou pour nuire à Clinton

Washington (AFP) - Le fils aîné du président américain Donald Trump a admis mardi avoir volontairement rencontré une avocate présentée comme émissaire du gouvernement russe, apparemment désireuse de fournir au candidat républicain des informations compromettantes sur sa rivale présidentielle, Hillary Clinton.

James Comey, l'homme qui fait trembler l’Amérique

RFI - Son témoignage, jeudi 8 mai 2017, devant la commission d’enquête du Sénat américain a mis à mal le président des Etats-Unis Donald Trump, révélant au grand jour des pratiques peu orthodoxes voire à la limite de la légalité. Mais James Comey n’en est pas à son premier fait d’armes politique : pendant la campagne présidentielle de 2016, c’est lui qui avait ouvert une enquête sur les emails d’Hillary Clinton, après avoir mené dans les années 1990 et 2000 deux autres instructions contre la démocrate et son mari.

Etats-Unis : L’ex-directeur du FBI aurait traité Trump de « fou »

L’ancien directeur du FBI, James Comey, aurait déclaré à ses proches  en mars que le président Trump était “fou” pour avoir suggéré que l’ancien président Barack Obama l’avait mis sous écoute, ont rapporté les médias américains. Comey a également déclaré que  le président  vivait « dans un univers différent du normal», selon une information publié mercredi par le New York Times

Pages

S'abonner à RSS - Hillary Clinton