Back to top

Gabon

Où va le Gabon ?

J.A - Libreville, début octobre. Difficile pour le visiteur lambda, en cette petite saison des pluies où alternent éclaircies et averses, de percevoir une quelconque tension politique. On est en tout cas à des années-lumière de la grave crise décrite à longueur de colonnes dans les journaux locaux.

Bouygues quitte le Gabon et licencie 300 personnes par visioconférence

Agence Ecofin- C’est via une visioconférence que les responsables de l’entreprise française Bouygues Energies et Services ont annoncé à leurs employés la cessation d’activités de la société au Gabon pour cause de difficultés financières. 

La presse locale qui rapporte la nouvelle, fait savoir que le groupe fait face depuis des mois à de nombreux problèmes financiers qui handicapent sa capacité à honorer ses charges. 

Gabon: L’opposant Zibi présenté devant un juge d'instruction

Ambiance un peu particulière ce lundi 25 septembre au palais de justice de Libreville au Gabon. Un message diffusé sur les réseaux sociaux annonçait la tenue lundi du procès de l'ancien député du parti au pouvoir, Bertrand Zibi, qui avait démissionné de façon très spectaculaire devant le président Ali Bongo en pleine campagne électorale dans sa circonscription. Bertrand Zibi avait rejoint l'opposition et avait été interpellé au QG de Jean Ping dans la nuit du 31 août 2016. Son procès est très attendu.

Gabon : L'ex vice-premier ministre traite le Premier ministre de sorcier

Rien ne semble plus aller dans la tête de l’éphémère Vice-premier ministre d’Ali Bongo. En effet, le tristement célèbre Bruno Ben Moubamba semble avoir perdu le nord. Mais le troubadour providentiel d’Ali Bongo assure qu’il est devenu le gardien de la République gabonaise contre les amis du BOA restés au gouvernement qui veulent, selon lui, la guerre et la destruction du Gabon.

Gabon : Qui est en prison pour les crimes post-électoraux ?

RFI- Au Gabon, le Premier ministre Emmanuel Issozé Ngondet a annoncé à la presse mercredi soir 13 septembre que son pays ne souhaite pas ouvrir un nouveau dialogue après celui organisé par le pouvoir entre mars et avril dernier, et qu'il ne veut pas non plus d'une enquête internationale sur les présumés crimes post-électoraux de 2016, mais que ces questions feraient plutôt l'objet d'une loi d'amnistie. Qui pourrait être concerné par cette mesure ?

Gabon : Les jours du président à la tête de l’Etat sont comptés selon Jean Ping...

Rappel des faits. Le 27 août 2016, des élections très contestées reconduisent Ali Bongo à la présidence du Gabon. Sa victoire ultra-serrée se joue avec 5.600 voix d’avance sur Jean Ping, obtenues notamment grâce à un score de 95,47% dans la province du Haut Ogooué, connue pour être le fief de la famille Bongo. Malgré une série de fraudes et d'anomalies dénoncées par un rapport de la mission d’Observation Electorale de l’Union Européenne, (MOE-UE), le scrutin est validé par la cour constitutionnelle.

Pages

S'abonner à RSS - Gabon