Back to top

Front populaire ivoirien

Côte d’Ivoire : Gbagbo joue les médiateurs depuis sa prison

Après plusieurs années de crise, le Front populaire ivoirien (FPI) va-t-il retrouver la paix ? Récemment, Laurent Gbagbo, son fondateur, détenu à la CPI, a chargé l’un de ses visiteurs assidus, Emmanuel Auguste Ackah, ex-ambassadeur de Côte d’Ivoire au Ghana, de transmettre un message à Pascal Affi N’Guessan, président de l’une des deux tendances du parti.

Côte d'Ivoire- Crise au FPI : Laurent Gbagbo met fin au suspens

L’ex-chef d’État, détenu par la Cour pénale internationale (Cpi), aurait-il mis fin au débat sur son représentant officiel en Côte d’Ivoire ? La réponse est « oui » si on s’en tient aux confidences du député de Facobly Évariste Méambly reçu, une fois, cette semaine, par Laurent Gbagbo, et à deux reprises par Charles Blé Goudé, au centre pénitentiaire de Scheveningen. 

Côte d'Ivoire : Pour Affi, Soro doit se mettre à la disposition de la justice

Fratmat.Info- Affi N’Guessan, président du Front Populaire Ivoirien (FPI), parti fondé par Laurent Gbagbo a réagi sur RFI, ce vendredi 21 juillet 2017 à Abidjan aux propos du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro qui a décidé de demander pardon à l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo actuellement détenu à la Haye.

Côte d’Ivoire : "Personne n’est jeté en prison pour ses opinions politiques" Kandia Camara

La ministre ivoirienne de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Kandia Camara, a soutenu samedi qu’"en Côte d’Ivoire, personne n’est jeté en prison pour ses opinions politiques", lors du lancement d’une plateforme de solidarité et de développement, au Foyer des jeunes de Marcory, dans le sud d’Abidjan

Pages

S'abonner à RSS - Front populaire ivoirien