Back to top

Crise post-électorale

CPI- Fatou Bensouda : La Côte d’Ivoire « demeure dans l’obligation de remettre » Simone Gbagbo

La Côte d’Ivoire « demeure dans l’obligation de remettre » l’ex-première dame, Simone Gbagbo à la Cour pénale internationale (CPI) pour les crimes commis pendant la crise postélectorale, a affirmé la procureure Fatou Bensouda, pour qui « le mandat d’arrêt délivré en 2012 est encore en cours », dans une interview accordée au journal gouvernemental Fraternité Matin.

Côte d'Ivoire- Devoir de Mémoire : Le deal que Gbagbo avait proposé à Choi

Au dire du patron de l`ONUCI, après qu`il a certifié les résultats du scrutin présidentiel donnant Ouattara vainqueur, Laurent Gbagbo lui a envoyé un émissaire. Celui-ci, a révélé Choi, lui a demandé s`il pouvait faire quelque chose pour que l`ex-chef d`État demeure au pouvoir. « J’ai beaucoup apprécié cet émissaire. M. Gbagbo, à travers lui, m’a fait savoir qu’il n’avait pas d’option et devait rester président. 

CPI- Procès Laurent Gbagbo : ‘’L’armée est intervenue sur réquisition du Président Gbagbo’’Gl Philippe Mangou

Fratmat.Info- L’ancien chef d’état-major des Fds était mercredi à son troisième jour d’audition.

Dans sa déposition du mercredi 27 septembre, devant la Cpi, l’ex-patron de l’armée ivoirienne, le Général de corps d’armée Philippe Mangou a rappelé dans quelles conditions les Forces de défense et de sécurité de Côte d’ivoire (Fds) ont agi lors des évènements de la crise post-électorale de 2010-2011.

Gabon : Qui est en prison pour les crimes post-électoraux ?

RFI- Au Gabon, le Premier ministre Emmanuel Issozé Ngondet a annoncé à la presse mercredi soir 13 septembre que son pays ne souhaite pas ouvrir un nouveau dialogue après celui organisé par le pouvoir entre mars et avril dernier, et qu'il ne veut pas non plus d'une enquête internationale sur les présumés crimes post-électoraux de 2016, mais que ces questions feraient plutôt l'objet d'une loi d'amnistie. Qui pourrait être concerné par cette mesure ?

Crise post-électorale: Ouattara est revenu sur ses ‘’4 mois de réclusion’’ à l’hôtel du Golf

APA - Le chef de l’Etat, Alassane Ouattara est revenu, dimanche, sur ses ‘’ quatre mois de réclusion’’ à l’hôtel du Golf en compagnie de son ‘’aîné’’ Henri Konan Bédié, lors de la crise post-électorale de décembre 2010 à avril 2011.

Côte d'Ivoire : Retour sur la tuerie des femmes d'Abobo

La tuerie des femmes d’Abobo est un événement crucial de l’histoire ivoirienne puisqu’il conduira au vote, le 30 mars 2011, de la résolution 1975 par le Conseil de Sécurité des Nations Unies. C’est sous le prétexte de cette résolution que les forces de l'ONU et de la France ont mené une guerre en Côte d’Ivoire en violation de la charte des Nations Unies. 

Pages

S'abonner à RSS - Crise post-électorale