Back to top

Ali Bongo Ondimba

Le représentant du Gabon à l’ONU limogé

Conséquence de l’accueil «tumultueux» réservé par la communauté gabonaise de New York début juin à Ali Bongo et aux  membres de sa délégation : le Représentant permanent du Gabon auprès de l’Organisation des Nations unies à New York a été évincé lors du dernier Conseil des ministres. Il est remplacé par Michel-Xavier Biang, précédemment ambassadeur à Kinshasa.

A brand new man , quand Ali Bongo rêvait de musique

Si aujourd’hui Ali Bongo s’avère être un piètre président pour les gabonais, c’est peut-être parce qu’il n’a jamais rêvé de présidence, de gouvernance, mais plutôt de podium et de musique. En 1977, c’est sur un air de James Brown que l’actuel président du Gabon entonnait une voix de baryton, pour sublimer son album A Brand New Man. Un album dont on peut encore écouter quelques titres sur Internet.

Gabon : Le Directeur de cabinet d’Ali Bongo porte plainte pour violence à New York

Martin Boguikouma, le Directeur de cabinet d’Ali Bongo, conspué le 4 juin à New York par des opposants gabonais a déposé plainte. Le collaborateur d’Ali Bongo, qui a eu des échanges virils dans une rue proche de la Ve avenue avec des Gabonais résidents aux États-Unis, leur reproche d’avoir fait acte de violence à son égard.

Gabon : Les conclusions du dialogue national

Le rapport final sur les conclusions du dialogue politique national voulu par le président Ali Bongo après la crise postélectorale d’août à septembre 2016, a été présenté ce vendredi, à Libreville la capitale du pays. Le dialogue politique qui a débuté fin mars et a pris fin ce jeudi, s’est présenté comme un processus durant lequel les citoyens ont exprimé leurs souhaits pour éviter une nouvelle crise dans le pays.

Gabon : Les millions bloqués du lobbyiste qui portait les valises d’Ali Bongo

Les autorités américaines ont séquestré un demi-million de dollars sur les comptes du lobbyiste américain Joseph Szlavik. Ce dernier est soupçonné d’avoir transféré illégalement des fonds aux Etats-Unis, dont certains depuis la Suisse, pour régler des dépenses du président gabonais Ali Bongo et de ses proches entre 2010 et 2013.

Pages

S'abonner à RSS - Ali Bongo Ondimba