Back to top

Agence de Presse Régionale

Arabie saoudite: 14 jeunes en passe d’être exécutés pour avoir participé aux manifestations

Le Haut-Tribunal de Ryad en Arabie saoudite a ratifié le jeudi 25 mai l’exécution de 14 jeunes saoudiens originaires de la région de Qatif accusés d’avoir participé aux manifestations populaires qui ont éclaté dans la foulée du Printemps arabe en 2011. Leur verdict a été transféré à la Cour royale pour obtenir son approbation.

Gabon - Pierre Péan : Pour Ali Bongo, l’arrivée de Macron est une mauvaise nouvelle

Tout comme Jean Ping, il y a quelques jours, Pierre Péan doute de la capacité d’Ali Bongo à arriver jusqu’au terme de son second mandat. Moins précis que l’opposant qui a affirmé que le président de la République aura quitté le pouvoir d’ici à 2018, le journaliste-écrivain français ne pense pas moins que tout est réuni pour que cette éventualité se matérialise. Et l’élection d’Emmanuel Macron, le 7 mai en France, n’arrangerait rien selon lui.

Côte d’Ivoire : Comment les mutins ont fait plier le gouvernement

Le convoi s’élance. A bord des 4x4 et pick-ups, des représentants des autorités de Bouaké et une équipe de la télévision nationale ivoirienne, la RTI, invitée à témoigner du retour de l’ordre dans les rues de la deuxième ville de Côte d’Ivoire. L’opération est menée, ce mardi 16 mai, quelques heures à peine après que les soldats mutins ont annoncé mettre fin à plus de quatre jours de paralysie de la cité. Les autres villes affectées, dont Abidjan, retrouvent aussi le calme.

Côte d'Ivoire: Au moins sept morts dans des éboulements dus à la pluie

Les sapeurs pompiers disent avoir compté au moins sept corps sans vie après des éboulements dus à la pluie à Angré, secteur du quartier chic de Cocody, dans la capitale ivoirienne.

Au moins sept personnes sont mortes entre mercredi et jeudi par des effondrements de murs provoqués par des pluies diluviennes dans des bidonvilles à Abidjan, ont indiqué vendredi les sapeurs pompiers.

Ethiopie : Plus de six ans de prison pour des publications sur Facebook

En Ethiopie, l'opposant Yonathan Tesfaye a été condamné jeudi 25 mai à de la prison ferme. Ce porte-parole d'un important parti d'opposition, le Parti bleu, avait été arrêté en décembre 2015 après avoir publié sur Facebook une série de posts soutenant les manifestations de 2015 et 2016 en pays oromo. Le pouvoir avait dénoncé ces manifestations comme étant manipulées par des groupes extrémistes basés à l'étranger.

Pages

S'abonner à RSS - Agence  de Presse Régionale